Mois : mars 2016

Chaque mois nous allons replonger dans nos souvenirs de jeux qui nous ont marqués au travers de leur bande son. Des pastilles plus courtes que nos podcasts traditionnels, jamais plus de deux chroniqueurs à la fois, et beaucoup plus de place offerte à l’OST des jeux évoqués. L’occasion pour certains chroniqueurs de parler de jeux déjà traités il y a quelques saisons afin de donner également leurs avis, et aussi la possibilité pour nous d’évoquer certains titres qui n’auraient pas vraiment d’intérêt à être traités dans un long podcast.

Et pour ce Bonus Stage de Mars, Pimy & Subby_Kun vous proposent de replonger avec eux dans l’ost de Chrono Trigger !!

Vous pouvez retrouver ici le podcast #18 consacré à ce jeu.

 

 Bonne Écoute à tous et n’hésitez pas à nous faire partager vos propres souvenirs !

 

AVEC

  

 .

Chrono Trigger

Téléchargez le Podcast « Clic Droit Enregistrer Sous »

 .

crédit musique générique LaCaz’Retro : Welcome to the Retro Zone by Izioq© ( http://izioq.bandcamp.com/ )

 .

entete_mikadotwix_2015

Afin de vous faire patienter tranquillement jusqu’au 29 mars date de la quatre-vingt-cinquième émission de La Caz’ Retro, je vous propose de faire marcher vos petites méninges sur une image énigme, teasing, whatever.. qui pourrait vous donner un indice sur le thème dont on va parler la semaine prochaine !

 .

 .

entete_biskot_2015

Yop les gens !

Résumé : Accompagné de Stephane Plazou, célèbre agent immobilier, notre cher soldat/zombie (exilé du jeu Doom dans le but de fondé sa propre entreprise du mal) est toujours à la recherche d’un lieu où il pourrait établir son antre.

Est-ce-que cette fois ci c’est la bonne ?

Sinon si vous avez raté un passage, l’ensemble est à lire ici !

2 strips aujourd’hui, histoire de rattraper l’absence d’il y a quinze jours. Bonne lecture !

[mM] La base (2)

mm-010-01_rtkmm-010-02

[mM] La base (3)

    mm-011-01_rtk

A SUIVRE…

Twitter : @MrBiskot

Facebook : mrbiskot.illustration

Instagram : instagram.com/mrbiskot

entete_mikadotwix_2015

Afin de vous faire patienter tranquillement jusqu’au 15 mars date du quatorzième hors-série de La Caz’ Retro, je vous propose de faire marcher vos petites méninges sur une image énigme, teasing, whatever.. qui pourrait vous donner un indice sur le thème dont on va parler la semaine prochaine !

 .

 .

1456947439-entete-retro-03-16

Le Site fête ses quatre ans. Et c’est cool! Quatre années à alimenter chaque semaine ce petit coin de pixel pour partager avec vous nos souvenirs de jeux vidéo. Encore énormément de jeux cultes et moins cultes attendent sur notre fameuse liste top secrète des podcasts à faire, et des centaines d’heures de baladodiffusion stockées dans notre serveur pour le plaisir de vos oreilles. Quatre années qui nous ont permis de partager des moments mémorables avec des personnes toutes plus intéressantes les unes que les autres. Alors pour cet édito anniversaire j’ai eu envie de revenir avec vous sur la genèse de cette aventure, aventure qui je l’espère ne fait que commencer.

Des idées, tout le monde en a, mais pour qu’une idée se concrétise, encore faut-il que les planètes s’alignent comme on dit dans mon métier. Mais recollons les morceaux ensemble comme dirait un grand homme français. Tout est parti de l’émission Dailymotion « Le Moggy Aspi Show« , ou plutôt de la fin du M.A.S. J’étais ultra fan de ce que ces gens faisaient, c’est d’ailleurs eux qui m’ont fait découvrir le monde des joueurs qui font des vidéos sur des jeux vidéo et qui m’apprennent plein de choses dont je ne soupçonnais alors même pas l’existence. Quand ils ont arrêté leur émission, comme tous leurs fans, j’étais triste. Et j’ai commencé à me dire que ça serait pas mal de reprendre le flambeau à mon humble niveau, de faire une émission sur les jeux vidéo qui ait une identité chaleureuse, qui fasse « apéro entre potes à parler jv ». Mais à la base, mon idée n’était absolument pas de focaliser sur le jeu rétro. Au départ, l’émission s’appelait sobrement « La Caz' » et avait plusieurs sous-catégories, dont une consacrée aux vieux jeux : « La Caz’ – retro ». Oui, ça vient de là. Mais pourquoi commencer par cette version rétrogaming plutôt qu’une autre? Et bien tout simplement parce que je voulais faire de la vidéo et qu’à l’époque c’était bien plus simple de capturer un émulateur sur mon pc que de m’acheter un boitier d’acquisition ! Donc commencer par le rétro semblait la solution la plus pratique.

Quand j’essaye de mettre sur pied une idée, je suis du genre à faire plein de dessins, à noter ce que j’aimerais y voir en tant que spectateur, à voir ce qui se fait ailleurs sur le sujet pour essayer de proposer autre chose plutôt qu’à simplement copier/coller , etc… J’ai donc passé du temps le soir à gribouiller sur un carnet les contours d’une émission vidéo qui me plairait et après presque un an de notes et de gribouillis, je pensais avoir une base assez solide, et je me suis dit « bon, va falloir trouver des gens ». On pourrait se dire d’ailleurs qu’un an pour accoucher du concept de LaCazRetro c’est quand même hyper long, mais je fais partie des gens qui préfèrent laisser infuser une idée pour voir où elle peut m’emmener, plutôt que de me laisser aveugler par l’excitation de la sortir trop vite et de réaliser après coup qu’elle n’avait pas assez mûri.

Je faisais donc partie à cette époque de la communauté de Gameblog, j’y tenais un blog qui avait là-bas son petit succès, et j’ai posté un jour sur le fil des statuts une sorte d’annonce « y’a des retrogameurs qui aimeraient faire une émission avec moi? j’ai un concept mais pas d’équipe« . Et dans l’heure j’ai reçu un message de Mikadotwix (je crois) qui me disait que lui et d’autres gameblogueurs (Loupign & Subby_Kun) avaient cette même envie depuis quelques temps, l’envie de partager leur passion pour les vieux jeux, mais n’avaient pas encore pris l’initiative de se lancer, et que du coup mon annonce tombait à pic. On en a discuté ensemble, je leur ai présenté mon idée, à savoir enregistrer l’émission comme un podcast audio et l’habiller de vidéos de gameplay dudit jeu histoire d’en faire une émission Youtube. Comme mes comparses ne sont pas de la même génération que moi, ils m’ont soumis l’idée de proposer également la version purement audio parce que c’était ce format qu’ils écoutaient principalement (alors que moi c’était le contraire). C’est plus tard, quand on a vu que la version audio trouvait son public contrairement à la version vidéo (qui me prenait évidemment plus de temps à monter) qu’on a décidé d’abandonner le format vidéo, non sans une certaine tristesse de mon côté de ne pas avoir su trouver les bons ingrédients pour attirer les gens sur ce format-là. Mais donc au départ on était double-format pour toucher le plus de monde possible.

Et alors, pourquoi 2 émissions par mois? Très simple. À l’époque sur Gameblog commençaient à sortir des podcasts audio réalisés par la communauté, notamment des débats entre gameblogueurs après les grandes conventions annuelles. L’un d’eux était pas mal relayé par la communauté, fabriqué par des potes à nous également : Un Plan à 3. Et ce podcast était mensuel. Comme ils s’étaient lancés avant nous, pour exister dans cette communauté où le contenu fusait sur le fil des publications, il fallait proposer un truc béton, surtout quand ton sujet ne parlera de base qu’à une niche de cette communauté (le JDG n’ayant alors pas encore explosé médiatiquement). Donc histoire de rattraper notre retard sur nos amis, on a convenu de faire deux émissions par mois (en hebdo c’était inconcevable puisqu’à l’époque je le rappelle fallait faire une vidéo en même temps). Et histoire de faire patienter les gameblogueurs entre deux émissions, je me suis dit que ça serait pas mal de laisser sur mon blog une image énigmatique qui donnerait un indice sur le sujet de la prochaine émission. Les énigmes étaient nées, reprises après par le Twix.

Le premier podcast que nous avons publié est aujourd’hui parfaitement introuvable, puisque c’était un pilote que nous avions enregistré avec Mikadotwix, Loupign et Subby_Kun et qui tenait lieu en quelque sorte de présentation des différents chroniqueurs, de leurs parcours de joueur en fait. Mais comme ce test nous a plu à nous, on s’est dit que ça serait bien de vérifier notre bonne impression auprès de la communauté de Gameblog en le diffusant presque tel quel. Un peu en stress au petit matin lorsqu’on met en ligne le billet de ce pilote sur mon blog de l’époque. Et là, gros soulagement, majorité des retours ultra positifs, des remarques hyper constructives, des confirmations sur des points qui nous avaient déjà interpellés avant la diffusion. Pour résumer : une bonne journée ! On avait un squelette d’émission visiblement assez solide et il ne nous restait plus qu’à rôder le concept et prendre plus d’aisance au micro au fil des numéros.

Et c’est là probablement où nous avons été extrêmement chanceux je pense. Car lorsqu’on s’est lancé dans le podcast, on passait après des gens comme Gamerside qui avait essuyé les plâtres sur la manière dont des amateurs pouvaient diffuser des podcasts audio, mais on commençait également avant l’explosion de Twitter, ce qui nous a permis de nous faire la main très calmement de notre côté sur Gameblog pour nous ouvrir au monde en quelque sorte à un moment où on avait déjà plus d’assurance.Un timing qui nous a rendu la tâche indéniablement plus facile, et qui ne pouvait en aucune manière être anticipé à notre niveau.

Mais il est où le Prof Oz dans tout ça? Et Locutus ? Et Dopamine?! Pour ceux qui ne nous suivraient pas depuis le premier jour (et vous êtes très nombreux), il faut savoir que Oz n’a pas été « recruté » en même temps que les autres chroniqueurs, même s’il était là dès la deuxième émission; Locutus m’aidait à l’époque à capturer les jeux micro-ordinateur (comme SRAM) jusqu’à ce que je lui demande si il se sentait de venir papoter en émission de temps en temps; et Dopamine était notre premier invité. Notre parrain fréquentait Gameblog tout comme nous et comme on s’entendait super bien avec lui et qu’on avait passé un super moment sur Turtle in Times avec ce vétéran de MicroKids, on s’est dit qu’il fallait proposer au mec de Parallaxe de venir poser sa voix suave plus régulièrement sur notre émission (c’est moi où on a un faible pour les voix suaves ici?).

Ce que j’ai appris de cette gestation c’est que tu peux avoir planché consciencieusement tout seul sur ton projet et penser que tu as trouvé la bonne formule, à partir du moment où ça devient une aventure collective et public, tu dois accepter le fait que cette création est une forme organique non définitive qu’il faut suivre et nourrir avec beaucoup d’attention. On ne peut jamais tout prévoir, et dans ce web 2.0 c’est rarement une bonne chose que de se fixer des contraintes trop rigides. Mais paradoxalement, c’est le fait d’avoir pensé longtemps en amont ce projet qui a aidé le podcast à ne pas dévier de sa route et nous a permis de nous forger une identité propre. Alors quand je me pose deux minutes et que je regarde le chemin parcouru ensemble, je ne peux qu’être fier de ce qu’on a fait, et curieux de voir jusqu’où on l’emmènera ce petit podcast ! 

Revenir en haut