Mois : janvier 2016

bs sof

Chaque mois nous allons replonger dans nos souvenirs de jeux qui nous ont marqués au travers de leur bande son. Des pastilles plus courtes que nos podcasts traditionnels, jamais plus de deux chroniqueurs à la fois, et beaucoup plus de place offerte à l’OST des jeux évoqués. L’occasion pour certains chroniqueurs de parler de jeux déjà traités il y a quelques saisons afin de donner également leurs avis, et aussi la possibilité pour nous d’évoquer certains titres qui n’auraient pas vraiment d’intérêt à être traités dans un long podcast.

Et pour ce Bonus Stage de Janvier, Pimy & Anfalmyr vous proposent de replonger avec eux dans le premier Streets of Rage !

 

 Bonne Écoute à tous et n’hésitez pas à nous faire partager vos propres souvenirs !

 

AVEC

  

 .

Streets of Rage

Téléchargez le Podcast « Clic Droit Enregistrer Sous »

 .

crédit musique générique LaCaz’Retro : Welcome to the Retro Zone by Izioq© ( http://izioq.bandcamp.com/ )

 .

entete_mikadotwix_2015

Afin de vous faire patienter tranquillement jusqu’au 2 février date de la quatre-vingt deuxième émission de La Caz’ Retro, je vous propose de faire marcher vos petites méninges sur une image énigme, teasing, whatever.. qui pourrait vous donner un indice sur le thème dont on va parler la semaine prochaine !

 .

 .

entete_mikadotwix_2015

Afin de vous faire patienter tranquillement jusqu’au 19 Janvier date de la quatre-vingt unième émission de La Caz’ Retro, je vous propose de faire marcher vos petites méninges sur une image énigme, teasing, whatever.. qui pourrait vous donner un indice sur le thème dont on va parler la semaine prochaine !

 .

Enigme81

 .

Indice

 .

entete_retro-01-15

Les Podcasts sont ils en danger?

Par ce titre on ne peut plus inquiétant j’avais envie de commencer avec vous cette année 2016 non pas sur une bonne résolution qui ne durerait que le temps de cette phrase, mais par une inquiétude que j’ai vis à vis de la sphère du podcast français, et plus particulièrement sur le podcast gaming. Je ne saurais vous dire si c’est juste mon impression ou bien une triste réalité, mais j’ai le sentiment que la saison 2015-2016 des podcasts pourrait être la dernière pour beaucoup qui ont commencé en même temps ou bien avant le nôtre. Et si ce n’est leur arrêt pur et simple, au moins une profonde métamorphose.

J’en parlais sur une précédente Rétro il y a de ça un an (voire plus), mais j’émettais à l’époque une certaine crainte quant à l’avenir de notre format, car l’offre commençait à exploser sans que la demande ne suive de son côté. La relative facilité à produire du podcast audio a fait qu’on s’est tous cru à l’explosion de Youtube sans qu’un Youtube Audio n’existe en fait. Car comme je le disais à l’époque, la crainte venait en partie du fait que la plupart des diffuseurs de podcasts fermaient rapidement car ils n’arrivaient pas à s’y retrouver financièrement. Et c’est bien le problème, car du côté de blogs, des vidéos et des streams, les créateurs de contenus sont bien encadrés par des structures fiables et pérennes qui leur offrent une visibilité sans commune mesure, attirant à la fois l’attention du public et des commerciaux. Car ne nous y trompons pas, même si nos audiences (en tout cas celles de LaCaz’Retro) sont tout à fait honorables (quoi que très compliquées à mesurer avec autant de précision que nos confrères d’autres formats), notre incapacité à nous « vendre » fait que nous semblons condamnés à ne rester qu’un format de niche sans aucune perspective d’évolution. Donc peu ou prou voués à l’extinction.

Je ne dis pas que le but est forcément de faire de l’argent avec un podcast. Les gens qui connaissent un tant soit peu La Caz’ Retro savent que nous n’avons jamais mis la moindre pub sur le site ni voulu lancé un don paypal ou un patreon malgré vos très touchantes demandes en ce sens. Mais le fait que ce format ne génère presque aucune valeur encore aujourd’hui a de quoi inquiéter car même si nous n’explosons pas médiatiquement parlant ni ne faisons de l’argent avec nos podcasts, nous sommes malgré tout soumis aux mêmes règles sur l’utilisation de contenus tiers. Même si les bots ne sont pas aussi violents que sur Youtube, le fait est que le format du podcast audio n’est plus aussi permissif qu’il pouvait l’être il y a un ou deux ans. Et comme nous n’avons pas de « networks » comme les youtubeurs pour gérer ce genre de problématiques, l’illustration de nos propos par les musiques de jeux va devenir un véritable problème pour tous les podcasteurs.

Un format qui ne semble pas vouloir grandir, des contraintes nouvelles qui viennent brider un peu plus notre marge de manœuvre, sans parler de l’explosion des réseaux sociaux qui rend parfois la proximité entre podcasteurs et poditeurs un peu dure à vivre pour certains, sans parler des GoldenBlogAwards qui perdent de leur aura suite à plusieurs polémiques; voilà de nombreux facteurs capables de ronger la motivation des créateurs de contenu. Car c’est bien de motivation dont il est question ici. On mélange trop souvent la motivation avec le terme fourre-tout de la fameuse PASSION, mais si notre passion peut se transmettre sur divers formats (blogs,tumblr,twitter…), la bonne tenue d’un podcast requiert, outre de l’investissement, de la motivation. Et lorsque ton format ne grandit pas, quand tu ne vois pas trop comment tu peux faire évoluer ton contenu sans le dénaturer, tu as l’impression de  faire du sur-place, et ça c’est très dangereux pour la motivation. C’est principalement pour prévenir ce sentiment que plusieurs podcasts ont (j’imagine) opté pour un dépoussiérage voire une métamorphose de leur programme afin de retrouver un élan et une formule plus adaptée à nos vies professionnelles tout simplement. Ne serait-ce  qu’au sein de LaCaz’Retro, l’arrivée des nouveaux membres nous permet de souffler un peu plus, déjà, mais aussi d’être confrontés à des idées nouvelles qui nous permettent de garder l’enthousiasme de se réunir chaque semaine pour vous proposer  un contenu qui nous plait.

Car le risque à l’heure actuelle pour le podcast audio, compte tenu des problématiques que j’ai mentionnés ci-dessus, c’est que l’idée de « faire pour faire » peut et va démotiver nombre d’entre nous. Quand on regarde l’offre qui ne cesse de grimper, aujourd’hui un podcast qui se crée n’a même plus le temps de se roder. Si tu n’es pas au point dès ta première ça va être bien plus compliqué de creuser ton trou tant les gens sont sollicités par des nouveautés chaque jour et doivent faire des choix quant aux émissions qu’ils vont télécharger sur leur pod. Et pour les podcasts déjà installés, conserver le même niveau d’exigence (voire l’augmenter) peut finir par être usant si on ne sent pas que ses efforts portent de quelconques fruits. Tout est affaire de motivation, et comme c’est cette motivation qui est le moteur de ce qu’on fait (car du plaisir on en aura toujours pour débattre entre nous ou dans un échange de tweets), le risque de voir disparaître les podcasts qu’on kiffe petit à petit est à mon sens bien réel.

Alors quelles seraient les solutions me diriez vous? Qu’une structure imposante entreprenne de mettre en avant le podcast audio? (Deezer,Webedia,Google?) Qu’on parle plus de nous sur les sites spécialisés et les magazines ? Qu’on décide entre podcasteurs de créer un groupement sous forme de webradio comme RadioKawa? Qu’on envahisse le Stunfest pour présenter nos contenus? J’ignore de le savoir, mais malgré le nombre de gens qui nous écoutent chaque semaine, dans le petit monde du jeu vidéo français, on reste toujours au même niveau que Villier sur Marne FM (bien sûr). Il faudra rester vigilent sur la bonne santé du podcast vidéoludique francophone cette année, mais je crains qu’il n’y ait quelques morts à la fin de la saison.

Revenir en haut