Mois : décembre 2013

Retrouvez Anfalmyr dans LE PODCAZ ! Un Rendez-vous vidéo totalement aléatoire et décalé dans lequel Anfa’ fera tout et n’importe quoi avec le Retrogaming ! 

Aujourd’hui Anfa’ a le plaisir de vous présenter la toute première édition des RALPHS ! Une cérémonie 100% Retrogaming qui récompense le meilleur du jeu vidéo d’il y a vingt ans !

 .

 

 

À très vite pour un nouveau délire d’Anfa’ !

 

Afin de vous faire patienter tranquillement jusqu’au 31 Décembre, date de la quarantième troisième émission de La Caz’ Retro, je vous propose de faire marcher vos petites méninges sur une image énigme, teasing, whatever.. qui pourrait vous donner un indice sur le thème dont on va parler la semaine prochaine !

 .

 

 .

Mise à Jour

 .

 

Salut les gens.

On se retrouve pour le dernier strip de 2013. A deux jours de noël, je vous souhaites de joyeuses fêtes et on se donne rendez-vous en 2014 avec un petit projet, qui j’espère, vous plaira.

Bonne lecture  !

Je vous conseille fortement de cliquer sur l’image pour la voir en taille optimale 😉

008 stripRTK2

 

A dans 15 jours ! (et joyeuses fêtes)

Suivez moi sur Twitter : @MrBiskot

 

Le site a revêtu son grand manteau blanc pour quelques jours !!

J’ai envoyé une carte au Père Noël récemment, afin de savoir si La Caz’ Retro mérite ses cadeaux cette année.

J’ai reçu la réponse en vidéo, il est top moderne maintenant ce vieux bougre.

 .

JOYEUX NOEL !!!

 .

 .

Bienvenue pour ce dix-huitième épisode de « La Caz’ Retro Part en Live !! » l’émission consacrée aux direct-live et au multiretrogaming ! La rédaction de lacazretro.fr vous invite à découvrir avec eux de vieux titres ou à participer à des compétitions de eSport pixélisé.

La Caz’ Retro Part en Live, c’est l’occasion pour nous de vous inviter à suivre en direct nos émissions live ! Commentez, Réagissez, Partagez, car n’oubliez jamais, la Passion n’est belle que lorsqu’elle est partagée.

Et aujourd’hui, on vous propose une rediffusion du live Spécial Mario Kart 64 sur Nintendo 64, le tout online à quatre joueurs.

Bonne Rediff’ ! Et n’hésitez pas à nous faire partager vos avis, vos conseils et différentes remarques.

.

PART EN LIVE

 .

Afin de vous faire patienter tranquillement jusqu’au 17 Décembre, date de la quarantième deuxième émission de La Caz’ Retro, je vous propose de faire marcher vos petites méninges sur une image énigme, teasing, whatever.. qui pourrait vous donner un indice sur le thème dont on va parler la semaine prochaine !

 .

 

 .

160481

Et voilà c’est déjà la fin de l’année. Une génération de console tire sa révérence, une autre sort de l’œuf. Un bouleversement qui est loin de nous inquiéter ici, puisque de cette transition nous n’en parlerons qu’en 2023.  Je pose donc ma plume ici pour la dernière fois cette année, l’occasion de revenir avec vous sur une longue année de retrogaming, et il y a beaucoup à dire.

 .

Une Année de Cazeur :

Faire un podcast c’est simple. Tu branches un micro, tu racontes des trucs, tu enregistres ce que tu racontes, et tu le diffuses. Simple comme Bonjour quoi. Faire un podcast rythmé, qui soit à la fois divertissant et didactique pour plaire à la fois aux connaisseurs sans chercher à se vouloir élitiste, trouver sa propre identité plutôt que de singer ce qui se fait ailleurs en mieux, et tenir un rythme soutenu de trente podcasts dans l’année, c’est déjà plus compliqué. On essaye tant bien que mal de tendre vers ce niveau de qualité, avec plus ou moins de succès, mais c’est une volonté sincère. Nous ne sommes peut-être pas toujours à la hauteur de vos attentes, et croyez bien qu’on lit toutes vos remarques, et la moindre critique nous atteint.

Pour ma part je prends de plus en plus de plaisir à animer les podcasts de La Caz’ Retro, et il faut dire que contrairement au reste de l’équipe, j’ai dû être de chaque rendez-vous, et ce même cet été pour chaque podcast estival hebdomadaire. C’est bien simple, pour moi il n’y a pas eu la moindre pause entre la saison 02 et la saison 03. Donc si avec tout ça tu ne prends pas de plaisir dans le rôle que tu occupes, ça deviendrait problématique. Je pense d’ailleurs que le plaisir vient avant-tout d’une certaine habitude à laquelle je ne m’attendais absolument pas. Il faut bien le dire, lorsque j’ai eu l’idée de La Caz’ Retro, je ne pensais pas à ce que ça impliquerait vraiment pour moi, de ma place au sein de cette création. J’avais juste envie de réunir une équipe pour parler d’histoires de joueurs, et d’aborder le jeu vidéo vintage d’une manière subjective parce que j’en avais tout simplement ma claque de lire et d’entendre les mêmes fiches wiki sans aucune personnalité. Ce n’est pas la vision que je me fais du jeu vidéo, quel que soit son âge. Et donc aujourd’hui je m’y suis fait, à cette place d’animateur. J’essaye chaque semaine de m’améliorer, oui parce qu’on enregistre chaque semaine, même s’il n’y a que deux podcasts par mois. L’habitude je vous dis, quand tu t’exerces presque chaque semaine, au bout de deux ans tu commences à prendre tes repères c’est évident.

C’est aussi pour ça que cette saison je vous propose Le Podcaz. Mon coin. Parce que le risque quand on anime podcast après podcast, qu’on les monte les uns à la suite des autres, c’est de se sentir comme un simple technicien. De se sentir enfermé dans une routine et de ne plus chercher à créer quelque chose d’original. C’est très dangereux, surtout quand on fait du web. Un podcast qui ronronne c’est un podcast voué à disparaître. Mais paradoxalement, c’est tout aussi dangereux de modifier sa formule, car les gens ont besoin justement de ces repères, donc il faut faire évoluer ta recette lentement, dans le temps. Alors la meilleure alternative c’est de proposer un nouveau contenu, mon petit labo, où tout est permis. C’est aussi pour moi la possibilité de partager MA vision du retrogaming, ou du moins de ce qu’on catalogue comme étant « retrogaming ». En podcast j’essaye autant que faire se peut de garder mon point de vue, car je n’aime pas les animateurs qui monopolisent leur propre antenne. Je suis là pour faire le bateleur et pour mettre en valeur mes chroniqueurs, pas pour être un intervenant supplémentaire. Preuve en est, nombreux sont les podcasts où l’auditeur de passage peut n’avoir aucune idée de mon nom. Et pour moi c’est un podcast réussi, car ça veut dire que je me suis mis au service de l’équipe et que je n’ai pas eu à trop prendre la main pour maintenir le rythme.

 .

Le Retrogaming Partout :

Cette année fut l’occasion également de voir de plus en plus de retrogaming. Qu’il s’agisse d’un podcast belge, de deux magazines papiers, d’une palanquée de streams…. Bref on a vu du retro partout ! Même le Meilleur Blog Jv de l’année parlait de Rétro ! Ah oui mince, c’était nous. Et c’est amusant, car si tous nous avons sensiblement le même « fond de commerce », j’ai l’impression que cette appellation de « retrogaming » a de moins en moins de sens, ou plutôt qu’on lui prête tellement de définitions différentes que le terme y perd tout son sens justement, si tant est qu’il en avait un auparavant. Par exemple, ici sur lacazretro.fr, nous ne parlons que de jeux qui ont au moins dix ans. C’est une limite théorique que j’avais fixée sans trop de raison lors de la création du podcast. Récemment en écoutant le podcast de JeGameMoiNonPlus, je me suis rendu compte que cette petite règle interne était considérée comme notre propre définition, notre vision conceptuelle du retrogaming. Soit, c’est un état de fait, mais ça montre bien à quel point ce terme est un fourre-tout hallucinant.

Nous, nous essayons de défendre une vision très subjective de ces jeux. Si aujourd’hui il est de plus en plus admis qu’un jeu techniquement convenable peut malgré tout être un mauvais jeu dans ce qu’il propose de fond et de forme, nous venons quand même de quelques décennies de contrôles techniques parfaitement arbitraires, totalement en décalage avec ce que le médium représente aujourd’hui, et pour les amateurs, et pour la société en général. Il est donc très important de garder en tête que les podcasts de La Caz’ Retro ne sont ni des tests, ni des rétrospectives, mais des débats entre amateurs ayant découvert ces titres à différents moments de leur vie, avec différentes approches et des ressentis divers. C’est en acceptant le fait que le jeu vidéo, de par l’interactivité qui le définit, est un médium on ne peut plus subjectif, qu’on arrivera à terme à parler d’un Another World comme un cinéphile parlerait d’un Nosferatu. Une évolution dans la mentalité qu’il ne faut pas attendre des industriels. Les éditeurs n’ont d’intérêt à préserver leur propre patrimoine vidéoludique que s’il leur est profitable à court ou moyen terme; la préservation et l’enrichissement de cette sous-culture ne peut venir que des passionnés. J’en veux pour preuve l’illustre Cinémathèque française, créée en 1936 par trois amateurs passionnés qui voulaient simplement partager leur amour pour ce médium entre eux, pour se rendre compte que 75% du patrimoine cinématographique avait à jamais disparu car les diffuseurs ne voyaient alors aucun intérêt à conserver des films dont la commercialisation avait pris fin.

L’émulation a permis de sauver un nombre stratosphérique de petits titres médiocres qui ne verront JAMAIS le jour sur le moindre store, parce que personne ne les achètera. Mais c’est indispensable qu’ils soient préservés. Tout comme il est vital d’avoir des auteurs de talents qui vont vraiment sur le terrain pour s’entretenir avec les créateurs qu’on cesse avec le temps de considérer comme des programmeurs mais comme des auteurs à part entière. Je n’en peux plus des rubriques Wiki de gens qui veulent juste surfer sur un thème à la mode en passant un peu de pixel sans jamais chercher à y trouver du sens. C’est pour tout ça que je suis fier de ce que nous faisons sur La Caz’ Retro, à réunir ensemble une pensée « grise », car il faut arrêter avec cette idée que dans un médium à portée artistique il puisse y avoir des consensus. Toute cette année nous avons fait de notre mieux pour défendre cette idée, sans jamais nous prendre au sérieux, et lorsque je vous vois toujours plus nombreux à parcourir notre site ou à écouter nos podcasts, je ne me dis pas qu’il faudrait changer ça pour éviter de froisser ceux qui ne seront pas de notre avis, mais plutôt que dans le fond vous aussi vous recherchiez cette philosophie. Alors tout ce que je nous souhaite pour 2014 c’est de continuer dans cette voie, on verra bien !

Cette année 2013 fut riche, elle nous a offert de belles rencontres, de belles surprises, et indéniablement un niveau d’exigence supérieur. Que nous souhaiter pour 2014 alors? D’être toujours à l’heure dans la livraison de nos podcasts, de vous amuser toujours plus, et quelque part, dans un coin de nos têtes, continuer à creuser cette pensée autour de l’histoire vidéoludique et des souvenirs des joueurs. Car n’oubliez jamais, le retrogaming est l’avenir des consoles next gen ! 

 .

Bon, cela fait depuis 1 mois et demi que Subbinette me tanne pour publier cet article.

A la mi-octobre comme chaque année, nous partons en vacances « d’été » en décalé sur les plages méditerranéennes. Plusieurs avantages pour nous: temps encore très agréable, plage vide et poisson à volonté via la crié. Bref les vacances comme je les adore.

1er jour: L’année dernière, nous avions tenté de faire quelques châteaux de sable sans matériel. Grosse erreur, un vrai échec cuisant. Cette année, l’heure était à la revanche. Modèles, spatules, seaux, nous étions mieux préparés pour le second round. Nous avons tenté chacun de notre côté de réaliser un Companion Cube de Portal. Rapidement, nous nous sommes rendus compte de notre trop grande ambition pour un premier essai.

DSCN6901  DSCN6903

Il est très difficile de faire une structure carrée assez haute et surtout avec des arêtes bien droites et marquées. Pour ma part, j’ai essayé de réaliser les motifs sur la face supérieure du cube, tandis que Subbinette tentait de les faire sur le côté du cube.

DSCN6904  DSCN6908

DSCN6914  DSCN6916

 

Dans les deux cas, le résultat fut très en dessous de nos attentes. Voici des cubes échoués sur la plage.

2ème jour: Fort des points d’exp gagnés la veille, nous avons revu nos prétentions légèrement (beaucoup) à la baisse. J’ai décidé de partir sur la réalisation d’une manette SNES et Subbinette sur un screen complet de Pac-man. Malgré de gros défauts gênant, j’étais très content du résultat. Je pars donc en soutien sur le chantier de Subbinette.

2013-10-17 15.50.39  2013-10-17 15.50.57

2013-10-17 15.51.28  2013-10-17 16.03.31

Hélas, un deuxième détail nous avait échappé. Les marées. Comme tous les non habitués des plages du Sud, on se disait « il n’y a pas de marée en méditerranée ». Et bah je peux vous confirmer que même si elles sont très faibles, elles existent bien. Etant relativement proche de la mer pour avoir du sable humide, notre labyrinthe (à mi-chemin de la réalisation) a été totalement noyé dans les flots d’une marée montante. Une grande déception pour Subbinette.

3ème jour: L’heure de la revanche a sonné. Après avoir atteint le level 3, Subbinette a montré à cette fichue plage qui était le patron (ou la patronne plutôt). Elle réalisa un bouclier de Link et je ne vous cache pas que nous étions très fiers du résultat. Les quelques promeneurs se sont souvent arrêtés surpris par cette étrange construction en cours.

2013-10-19 17.25.27  2013-10-19 17.25.45

2013-10-19 17.26.23  2013-10-19 17.26.47

2013-10-19 17.28.02

 .

A l’année prochaine où l’on tentera d’atteindre le niveau 4.

 .

Revenir en haut