Articles, Rétro du Mois » La Retro de Février par Anfalmyr

De temps en temps je lis certaines choses dans les messages de notre communauté, des remarques qui me font sourire car elles sont le fruit d’une sorte de projection sur la manière dont marche LaCazRetro.  Pour la même raison qu’on est amené à imaginer le physique d’un podcasteur qu’on n’a jamais vu et d’être étonné de le voir en vrai tant il ne correspond pas à l’image qu’on s’en était faite; certains poditeurs ont une vision assez définitive et pourtant totalement fausse sur la manière dont un podcast se fait, et plus spécifiquement les nôtres. Du coup, pourquoi ne pas vous l’expliquer? Ça sera plus simple.

 

COMMENT ÇA MARCHE ?

Si une saison de LaCazRetro se lance en septembre, elle commence en réalité en mai; où on se réunit pour préparer la saison à venir au lieu de faire ce qu’il nous plait. Premièrement je fais un tour sur l’agenda de la saison à venir et je marque les dates fixes : énigmes, diffusion, premiers dimanches du mois… Car en plus de faciliter la vision à long terme, ça permet aussi de savoir combien d’émissions on peut faire dans cette saison. Par exemple, pour la saison six, en mai on savait qu’on avait la place pour 21 mardi de diffusion, podcasts standards et hors-séries mélangés. À partir de là on peut regarder notre liste top secrète pour la réduire à 21 sujets. Et c’est important de le faire avant les vacances, car un début de saison est toujours lent à démarrer, entre les retours de vacances différents, la reprise du boulot, les enfants qui reprennent l’école, il vaut mieux se débarrasser de cette organisation dès la fin de saison précédente, quand on est encore tous ensemble et dans le rythme. La Saison se prépare à la fin de la saison précédente.

LA LISTE

Définir la liste des podcasts d’une saison est la partie la plus complexe car elle nécessite un équilibre souvent difficile à trouver. Il faut être équilibré dans les genres de jeux, les époques, les plateformes, et les intervenants de ces émissions. Autre difficulté, il faut au moins trois intervenants pour valider un podcast. Aussi fou que ça puisse paraître, c’est très important pour nous de parler de jeux qu’on connaît, et encore plus fou, tous les chroniqueurs de LaCazRetro ne connaissent pas tous les jeux du monde. C’est souvent très drôle de lire des remarques comme « j’aurais bien aimé entendre machin parler du jeu aussi » sans penser une seule seconde que machin n’a peut-être jamais joué de sa vie à ce jeu-là. Et le plus fou, accrochez-vous à votre siège : ce n’est pas un crime. Du coup on se retrouve autour d’une liste de plus d’une centaine de jeux qu’on va devoir réduire, premièrement par le nombre de cazeurs ayant fait ledit jeu, puis après par rapport à son genre, sa plateforme, son époque. À cette réunion, j’ai souvent dans ma liste une sélection de jeux qui vont fêter leurs dix ans ou leurs vingt ans au cours de la saison à venir, au cas où; mais c’est important de ne pas trop se focaliser là-dessus car on ne sait jamais vraiment comment va se dérouler la saison, alors il vaut mieux éviter de bloquer une date six mois à l’avance. Par exemple, cette saison, le podcast ICO devait sortir la semaine de la sortie de The Last Guardian. Outre l’ultime report de ce dernier, nous avons dû également sortir notre podcast plus tôt que prévu car nous avons été dans l’obligation technique de reporter notre enregistrement du hors-série Émulation. Heureusement qu’on n’en a pas fait des caisses pendant l’enregistrement d’ICO en parlant gratuitement de TLG pour faire genre c’est un podcast à donf sur l’actu’. C’est aussi pour ça qu’on ne donne jamais le numéro du podcast pendant l’enregistrement car rien n’assure qu’ils seront diffusés dans le même ordre qu’ils furent enregistrés.

Une fois la liste finalisée, on détermine le premier bloc, les cinq premiers podcasts qu’on va faire dans cette liste, toujours en étant équilibré dans les genres, époques et intervenants. Quand on a fait ça, le plus dur de la saison est fait. Au début de l’aventure LaCazRetro, on planifiait les podcasts quatre par quatre, et même si ça a tenu, c’est clairement pas la bonne méthode car ça nous empêchait de prendre  de l’avance sur des jeux assez longs qu’on aurait aimé refaire avant d’enregistrer le podcast pour raviver les souvenirs. Du coup, non, on ne prépare pas les podcasts en fonction du succès ou non des podcasts déjà sortis. Car en plus de planifier notre liste longtemps à l’avance, le like n’entre absolument pas en considération dans notre préparation. On fait des podcasts sur des sujets qu’on a envie de traiter, et le fait de les définir en amont nous permet de construire une programmation plus variée et intéressante.

LE CONDUCTEUR

La liste est faite, les premiers podcasts planifiés, passons à la préparation des enregistrements. Sur notre site nous avons un forum privé pour l’équipe qui nous permet de planifier tout ce qu’on fait dans l’année, dont un topic émission où sont préparés en détails nos futurs podcasts. Le process est le même, le premier post est un résumé du conducteur où chacun doit se placer. Animateur, Monteur, Une du mois, Pitch, Univers, Gameplay, Esthétique, OST, Revue de Presse, Anecdotes, Argus. Chaque intervenant se place là où il sent qu’il aura le plus de choses à dire, les rubriques se répartissent de la même façon, et très rapidement on a une version alpha du conducteur. On s’échange quelques liens pour les rubriques, certains apportent des précisions sur leur futures interventions, mais en général on fait en sorte de ne pas trop savoir ce que pensent les autres avant l’enregistrement, afin de garder la spontanéité d’apprendre qu’untel déteste le jeu qu’on adore. Lorsque ce premier conducteur est rempli, on passe au Doodle pour trouver une date d’enregistrement où tous les intervenants seront disponibles. Et prenez en compte qu’on fait ça pour cinq podcasts en même temps. Quelques jours avant l’enregistrement, je pose noir sur blanc le conducteur final, un document word où sont développés dans les différentes parties des angles et des questions que je vais sûrement aborder pendant l’enregistrement. Ce qui me permet ne de pas oublier d’orienter la discussion sur tel ou tel sujet, et aux chroniqueurs de savoir avant l’enregistrement à quelle sauce ils vont être mangés. Tous les podcasts sont préparés de cette façon, on ne fait pas de « podcast à l’arrache ».

LE JOUR-J

En grande majorité, on se retrouve sur Skype le dimanche soir à 21h pour enregistrer. On passe un bon quart d’heure à vérifier que les micros marchent comme il faut, que personne n’a de problème technique, que Evaer enregistre bien la conversation; on refait un petit récap’ du conducteur pour être sûr que tout le monde est prêt, et on se lance. On enregistre dans les conditions du direct, en essayant de se reprendre le moins possible ou d’interrompre le flux le moins possible. Car même si on monte à chaque fois les podcasts pour rogner les blancs, les bruits parasites et autre déglutition, c’est important de conserver la spontanéité d’un enregistrement continu. La tentation serait trop grande de marquer des pauses toutes les deux minutes pour vérifier telle ou telle information et la ressortir comme si on la connaissait depuis le début. On pourrait le faire, on n’est pas en direct. Mais à quel prix? Un rythme lent d’une discussion sans cesse interrompue? Non merci. Et qui plus est, si on se vantait de faire des podcasts ultra complets qui vont à l’encontre de notre concept (qui est, si besoin est de le rappeler, d’échanger des souvenirs de joueurs et non de faire des reviews objectives), nos forums seraient pollués par la Haut Autorité du Pixel qui viendrait nous préciser points par points nos différents oublis et approximations. Ce qui est déjà le cas aujourd’hui alors que c’est – again – absolument pas le concept de LaCazRetro.

On termine l’enregistrement entre 23h et minuit, on vérifie les backups, on envoie les liens importants vers le forum et les backups sur notre serveur pour le monteur. On discute d’idées pour l’énigme de cette émission, parfois on continue le débat entre nous pendant une petite demi-heure supplémentaire. On espère que le podcast est de qualité surtout. En général je mets un temps dingue à m’endormir ces dimanches-là car l’excitation du « direct » met du temps à retomber quand même.

LA POSTPROD

Monter le rush, poster l’énigme, envoyer le montage sur le ftp, préparer le fichier xml pour qu’iTunes mette à jour notre liste de podcasts, faire la bannière et le billet du podcast, préparer les posts sur Twitter et Facebook… Toutes ces petites tâches de post-production sont aussi importantes que la préparation des enregistrements. Les finitions sont toujours délicates car c’est ce qui va mettre en forme la sortie de notre podcast pour vous permettre d’écouter l’émission dans les meilleures conditions. Quand le podcast sort, le truc est fini, c’est carré. Être amateur n’a jamais légitimé de faire les choses à moitié.

LA SORTIE

Quand le podcast sort, on est probablement en train de préparer l’enregistrement d’une future émission, et le podcast qui sort a probablement été enregistré il y a trois semaines. On guette les premiers retours de nos plus fidèles poditeurs, on partage le billet sur les réseaux sociaux, et on attend. En général il faut trois jours pour voir le premier afflux de commentaires sur le site, et ça dure pendant quelques jours. Par rapport à d’autres blogs de notre style, je trouve qu’on a beaucoup de commentaires, et c’est quelque chose dont je suis particulièrement fier. Aujourd’hui les gens réagissent plus facilement sur Twitter et Facebook avec un petit mot, mais de moins en moins en laissant un commentaire sur le billet du site. Du coup c’est toujours avec beaucoup de plaisir de vous voir nombreux à partager vos propres souvenirs sur le jeu qu’on traite. Je sais toujours pas pourquoi vous le faîtes plus chez nous que chez les voisins, mais je vous kiffe pour ça.

Vous savez donc maintenant comment se fabrique un podcast de LaCazRetro, du premier brainstorming à la diffusion publique. Ça prend du temps, évidemment, c’est un investissement pour chaque membre de l’équipe, et c’est parce qu’on s’y consacre tous les uns pour les autres qu’on tient le rythme depuis six saisons. L’envie peut être là, mais si l’organisation ne suit pas, on ne peut rien faire. On s’est organisé avec le temps en trouvant les solutions les plus confortables pour tout le monde, pour nous permettre d’optimiser notre temps libre pour faire des podcasts dans les meilleures conditions et ne pas se retrouver à avoir la tête dans le guidon sans voir qu’on fonce droit dans le mur. Par exemple je sais aujourd’hui que beaucoup de nos poditeurs choisissent leurs sujets, qu’ils ne vont pas écouter un podcast parce que le sujet ne leur parle pas plus que ça. C’est normal, je le comprends, mais ça n’empêche que c’est un crève-cœur car on a passé autant de temps sur ce podcast-là que sur un autre, et que notre plus grande satisfaction est de lire un poditeurs curieux nous dire qu’il s’est lancé le jeu pour la première fois parce qu’on lui a donné envie de s’y essayer. Mais on a rarement le temps de se morfondre de voir un podcast qui nous tenait à cœur recevoir bien moins de retours que d’autres, car on est en train d’en préparer un autre, et le meilleur podcast, c’est toujours le prochain.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+
Anfalmyr Anfalmyr

C'est moi que tu entends en début et en fin de podcast. Entre les deux y'a pas grand chose d'intéressant, mais des fois je fais "ah oui" ou "hum hum". En gros, c'est moi l'animateur de La Caz' Retro

Commentaires:

13 Commentaires

  1. Chris_Highlander
    Chris_Highlander 22/02/2017 at 13:56 - Répondre

    Oh yeah, une retro super intéressante merci :)

    Mis à part doodle / ftp / word / skype… vous utilisez d’autres outils pour communiquer entre vous ? un gestionnaire de workflow peut-être ??

  2. Anfalmyr
    Anfalmyr 22/02/2017 at 14:09 - Répondre

    Chaque sujet a son topic sur notre forum privé

  3. K_
    K_ 22/02/2017 at 15:37 - Répondre

    Sympa ton article, c’est vrai qu’on peut avoir du mal à imaginer comment c’est de l’intérieur… Il manque presque des screens de ce forum privé ou de ces documents Word sur lesquels tu fais toutes tes préparations, comme on pourrait voir des rush ou le story board d’un film. Peut être pour une autre fois ?
    Et sinon, je suis un fidèle auditeur depuis bien longtemps, j’ai du écouter tous vos podcasts, et pourtant je ne mets jamais de commentaires. Pourquoi ? Simplement parce que quand j’écoute un de vos podcast, déjà c’est souvent « en retard », genre il est sorti depuis 3 semaines, du coup j’ai un peu l’impression d’être hors sujet, et puis surtout, je les écoute en général dans mon lit avant de dormir, ou dans ma voiture quand j’ai de la route, du coup de pouvant pas réagir « à chaud », en général je ne sais même plus sur quoi je voulais réagir au moment ou je me retrouve sur mon pc. Mais croyez moi, je réagis beaucoup, et je vous parle autant que vous me parlez !!
    Je dis ça histoire d’expliquer aussi comment un auditeur peut fonctionner, mais vous le savez déjà, étant vous même auditeurs de podcasts à n’en point douter.
    En tout cas bonne continuation, des bisous à tous et merci encore !!

  4. Ffabyen
    Ffabyen 22/02/2017 at 16:05 - Répondre

    J’ai découvert vos podcasts que récemment, et j’ai tout de suite apprécié qu’ils soient très bien structurés et rythmés.
    En ce qui me concerne, je vous ai découverts avec le manoir de Mortevielle et j’écoute tous les podcasts sortis depuis. Par contre, pas immédiatement. Souvent le dimanche matin (demi-journée de corvées à la maison, qui passent donc bien plus vite en vous écoutant !). J’enchaîne avec de plus vieux podcasts, sur les jeux que je connais.
    Je ne commenterai que les jeux auxquels j’ai joué. Et je me rends compte que je n’ai pas joué à tant de jeux, plus jeune, finalement. Le prix des jeux console (neufs) expliquait la faible ludothèque de l’époque…
    Par contre, ce qui est irrésistible, c’est cette envie de relancer voire d’acquérir les jeux dont vous parlez !

  5. Julien 23/02/2017 at 09:36 - Répondre

    Trèsbon article !

    J’aime beaucoup vos podcasts, car je les trouve assez éloignés d’une « lecture Wikipedia »: lecture chiante de la fiche technique et d’anecdotes pompées sur le web.

    Vous donnez vos avis et vos ressentis et c’est ce que j’aime.

    Vous êtes le seul podcast que j’écoute même quand il traite d’un jeu que je n’aime pas !

    Le seul -très léger- reproche c’est que j’aimais d’avantage l’ambiance des saisons passées, plus légère: le Prof. Oz, l’anglais de Loupign, etc… Je surkiffe Tosmo, mais trouve certains autres trop sérieux (désolé Zéphirin) et pour moi ça coupe le côté bande de potes. Mais j’ai sûrement tort, et encore une fois c’est un très léger bémol.

    Vraiment, le travail derrière ce podcast doit vous prendre un temps de malade, et on doit être beaucoup à adorer votre boulot sans trop le dire, donc voilà c’est fait

    Merci encore :)

    Sinon, ça vous arrive de vous dire juste après un podcast « merde j’ai oublié de dire ça », et globalment est-ce vous vous réecoutez ?

    • Anfalmyr
      Anfalmyr 23/02/2017 at 15:11 - Répondre

      Le « merde j’ai oublié de dire ça c’est touuuut le temps »

    • Loupign
      Loupign 23/02/2017 at 17:38 - Répondre

      what is the problem, aie spik anglish veri well ;)
      Perso, je réécoute les podcasts avant diffusion pour vérifier s’il y a des problèmes de montages, j’écoute très rarement d’anciens numéros ou alors pour la préparation d’une suite à ce dernier.

      • Anfalmyr
        Anfalmyr 23/02/2017 at 18:57 - Répondre

        Ya tellement de pods à écouter chez les autres qu’une fois qu’on l’a écouté une fois avant la diffusion ya très peu d’intérêt de se le refaire c’est vrai

    • Tosmo
      Tosmo 23/02/2017 at 21:53 - Répondre

      Merci c’est gentil :)

    • Tosmo
      Tosmo 23/02/2017 at 22:55 - Répondre

      Tu sais c’est dur de trouver ses marques quand tu arrive dans une équipe déjà formée depuis plusieurs années où tout le monde a ses automatismes. Toi tu débarque et ça fait tout drôle lors de ton premier podcast avec les membres « historiques », d’ habitude tu écoutais et tes remarques tu les faisait a ton auto-radio, baladeur ou autre, et là t’ est dedans. Je peux te dire que même si tout le monde te dis t’ inquiète on est entre potes, tu as quand même les goûtes de sueur qui perlent sur le front.
      Du coup tu te pose beaucoup de questions : suis-je vraiment légitime, est-ce que je ne plombe pas le podcast, je devrais moins parler je ne dis que des conneries et pleins d’ autres trucs de ce genre. Et surtout quand tu te ré-écoute les premières fois tu n’ as qu’ une seule envie : te balancer du haut d’ un pont. Tu te dit j’ ai une voix de merde, mes tics de langage sont infernaux, je ne fait que bafouiller etc…etc… Et puis petit à petit ça commence à aller tu t’ en fais moins et tu commence a prendre de plus en plus de plaisir lors des enregistrements.
      Et à ce titre je tiens vraiment a remercier autant tous les membres de La Caz’ Retro que vous les auditeurs pour l’ accueil que vous nous avez fait au sein de la communauté.
      J’ en reviens a ton sentiment sur le copain Zeph pour moi c’est l’ un des recrutement le plus légitime de La Caz’ Retro, effectivement il a encore peut-être un peu de mal parfois à se lâcher en podcast, comme je le dit plus haut on a un peu tendance a se mettre soi-même la pressions pendant les enregistrements .
      Perso Je trouve que Zeph apporte beaucoup à La Caz’ et qu’ il fait un boulot formidable sur le podcast, je prend beaucoup de plaisir à l’ écouter, je le trouve toujours pertinent, et ce qu’il à dire est toujours très intéressant.

    • Zephirin
      Zephirin 24/02/2017 at 05:46 - Répondre

      Non, tu n’as pas tort, je dirais-même que je suis d’accord avec toi, Julien. J’essaye en ce moment de rendre les choses moins « rigides », je ne sais pas trop si ça fonctionne. Merci à toi, Tosmo, mais oublie le terme « légitime ». J’ai postulé, on m’a sélectionné et je considère que j’ai beaucoup de chance d’être avec vous tou(te)s, mais je ne suis pas plus légitime qu’une ou qu’un autre.

      • Professeur Oz
        Professeur Oz 24/02/2017 at 20:10 - Répondre

        Deux ou trois verres de whiskey avant chaque enregistrement et ça roule comme une Ferrari dans Out Run les copains ^^

    • Anfalmyr
      Anfalmyr 24/02/2017 at 20:23 - Répondre

      Tu sais ya beaucoup de nos premiers podcasts qu’on aimerait refaire pck on a l’impression d’avoir survolé ce qu’on aurait pu dire si on les avait fait aujourd’hui. Je pense que les gens idealisent un contenu par rapport à l’époque où ils l’ont découvert

Laisser un Commentaire

Cliquez ici pour annuler la réponse.