Étiquette : restauration

Ban_Boite

Bonjour à tous ! Après mon tutoriel sur la restauration de vignettes Game Boy  j’ai le plaisir de vous faire partager mes recherches concernant la « rematérialisation » des boîtes de jeux rétro.

Sans rentrer dans le 3615 JeRaconteMaVie, Mikadette a très récemment découvert Zelda : A Link to the Past et a eu LA révélation : CE JEU EST GÉNIAL, il est « à l’ancienne ». Pour la petite anecdote (© Mikadotwix), elle a tellement adoré qu’elle s’est fait un devoir de le plier à 100% (vive les p’tits gorneaux). Bref ! Tout ça pour l’informer qu’il existait un super Zelda à l’ancienne répondant au doux nom de « Zelda, The Minish Cap ».

The_Legend_of_Zelda_The_Minish_Cap-fondNi une ! ni deux ! je me suis mis en quête de mon/son nouveau Graal, avec pour but de le trouver à « Tarifs Mikado ». Je vais être très honnête, en dessous de 15 euros en loose, c’est tout simplement mission impossible et encore moins en boîte, sauf si vous estimez qu’un montant à presque 3 chiffres vous semble correct. Ce qui n’est pas mon cas…

J’ai pas de boîte? pô graaave !!! je vais la faire moi même.

C’est précisément cela que je vais vous expliquer dans les moindres détails.

Je vais une nouvelle fois leur faire de la pub, mais j’ai naturellement téléchargé le gabarit sur le site de NintAndbox qui ô bonheur, propose des scans en HD et surtout en format A4 ET A3 (Le A3 étant le top du top pour avoir un point de collage en moins, mais j’y reviendrai plus tard).

Ce tutoriel se découpera en 2 parties :

Partie 1 : L’impression et La plastification (Étape facultative)
Partie 2 : La découpe, le pliage et l’assemblage

L’IMPRESSION

Pour ce tutoriel, il vous faut :

1 ordinateur
1 logiciel de retouche d’images
1 lien en favori vers nintAndbox
1 imprimante
1 colle en bombe
Du papier blanc A4 120g/m2
Du papier canson A4 224g/m2

Mon imprimante allant jusqu’au A4, ce tutoriel tournera autour de ce format.

Dans mes premiers essais, avant de m’engager dans une telle entreprise, j’ai tout simplement imprimé ce que l’on appelle dans le jargon de la presse « une maquette en blanc ». Il s’agit pour ce cas d’imprimer le gabarit sur un papier brouillon (du 80g/m2 par exemple), et de tout simplement le découper et de le scotcher pour, dans un premier temps, se faire une bonne idée de la difficulté à réaliser la petite boîte.

Zelda_Blanc

A ma grande surprise les designers de chez Nintendo ont vraiment bien pensé la chose, car l’assemblage est réellement très simple, et la tenue -pour du papier brouillon- est plutôt bonne.

Après une inscription sur nintAndbox, téléchargez la boîte de votre jeu adoré, puis ouvrez les 2 fichiers dans votre logiciel de retouche d’images (ici photoshop)

Ajoutez au moins 2 cm de surface de travail. Image >Taille de la zone de travail

Les traits bleu turquoise représentent les repères qui serviront a plier la boîte. Pas d’inquiétude, ils ne seront pas présents sur votre impression. Néanmoins, je vous conseille de rajouter de véritables traits de repères d’un pixel d’épaisseur, qui seront imprimés pour vous aider à la coupe et au pliage.

ouvertureToshop

Vos documents sont prêts à être imprimés.

Je possède une imprimante HP Photosmart 8150 qui très honnêtement est plutôt moyenne gamme. J’ai vraiment essayé mille et une façons d’imprimer et je trouvais que le résultat était très médiocre. Pour vous donner une petite idée, les noirs donnaient un rendu presque marron. Aucune profondeur et de plus l’image se « bouchait » (mauvaise démarcation des couleurs).

IMG_8945

Puis l’étincelle. Par défaut quand je souhaite imprimer un document, j’exporte toujours le fichier en PDF, sauf que mon réglage « d’imprimerie » est une conversion en CMJN (pour Cyan Magenta Jaune, Noir) en haute résolution. Hors, pour les imprimantes personnelles, il faut obligatoirement imprimer en RVB (Pour Rouge Vert, Bleu) qui est en gros le type de cartouches utilisées par mon imprimante. Encore une fois chaque imprimante a ses spécificités.

Le papier 120g/m2 à l’avantage d’être moins épais qu’un papier photo et surtout il a la spécificité de bien « absorber » les couleurs sans qu’il ne gondole ou ne « gaufre ».

Il est extrêmement important de lui indiquer que le papier est du « Jet d’encre » et non « Photo », sous peine d’avoir un rendu très médiocre.

Ici on peux se rendre compte du rendu de l’impression sur la jaquette que j’ai customisé de “Hitman Collection” sur PS3 (Petite dédicace au Panda au passage).

IMG_8950

Attaquons-nous maintenant au collage des documents. Mettez de la colle en bombe sur le verso de la feuille puis collez-la immédiatement sur le papier Canson, ensuite avec la paume de votre main, aplatissez la feuille de l’intérieur vers l’extérieur du document pour supprimer d’éventuelles bulles d’airs et pour bien l’aplatir…

Il n’est pas nécessaire d’être parfaitement bien calé car de toute manière vous aurez énormément de chutes de papier. Attention, vous n’avez droit qu’a un seul essai, la colle fixant immédiatement les documents.

Je vous déconseille la colle bâton, car au delà d’une adhérence moyenne, vous aurez probablement des surépaisseurs qui seront disgracieuses.

cancon

Le papier Canson a la particularité de bien solidifier et de rigidifier la boîte pour lui donner le même touché que les boîtes originales.

 

LA PLASTIFICATION (étape facultative)

La plastification a 2 avantages :
Bien rehausser le rendu des couleurs en lui donnant de la brillance
Rigidifier la boîte pour une meilleure tenue finale.

Pour cela il vous faut :
1 plastifieuse (j’ai acheté la mienne chez Auchan pour 10 euros)
Des feuilles à plastification
1 un cutter et ciseaux

Le problème avec l’impression A4, c’est qu’un point d’assemblage et de colle sera nécessaire et surtout que nous aurons une sur-épaisseur. Si vous le pouvez, imprimez sur du format A3.

Une feuille plastifiée, ne peut pas se coller avec un autre document plastifié, cela n’adhère absolument pas et de plus l’épaisseur et très disgracieuse. Il faut donc absolument poser la feuille plastique que vous aurez au préalable séparée en 2 au niveau de la pliure de la boîte. Ici, les guides que vous avez ajoutés vous aideront grandement à parfaitement ajuster le plastique.

IMG_8968

Ce tutoriel est valable pour les boites Super Nintendo et Nes. Pour les boites Gameboy jusqu’à GBA, la démarche un peu différente, est expliquée plus bas.

Bien évidement il faut découper une bonne longueur du plastique qui ne dois pas dépasser 21 cm (Le format A4) de large car le c’est la largeur maximale du « four » de la plastifieuse.

IMG_8972

Passez une 1ère fois le document au four, découpez un peu de « blanc » autour puis faites un second passage. Enfin, dès la sortie du rouleau posez les documents encore chauds 5 à 10 minutes sous 1 pile de livres pour bien les aplatir (la feuille chauffée a tendance a s’arrondir). Vos 2 documents ne demandent plus qu’à être découpés et assemblés.

Pour les boîtes Game Boy (Jusqu’à la GBA), la démarche est un peu différente, puisque la surface totale de la boîte est plus petite qu’une feuille A4.

Nous allons donc plastifier la boîte en une seule étape.

Commencez par couper avec votre règle et cutter le bord gauche du verso de la boîte. C’est primordial car l’assemblage final se fera au dos de la boîte (pour des raisons purement esthétiques).

IMG_8977

Découpez le blanc de la partie droite du recto en laissant environ 2 cm entre le bord droit du dessin et la surface de reliure (cela couvrira une plus grande surface d’assemblage).

IMG_8980

Présentez les 2 feuilles en vous aidant des repères précédemment ajoutés.

IMG_8981

Apposez 2 points de Scotch en haut et en bas pour maintenir la boîte.

IMG_8984

Pliez la reliure et mettez de la colle bâton sur les parties à relier, puis assemblez fermement en faisant bien glisser votre doigt sur la longueur du point de colle (vous pouvez également utiliser un objet à bord arrondi pour une meilleures adhérence).

IMG_8987Mettez à plat votre boîte sous une pile de livres 30 minutes, le temps que la colle sèche.

Dégrossissez le blanc aux ciseaux pour réduire la largeur du document (21 cm largeur Max) et posez la feuille plastique au bord de la pliure de la boîte.

IMG_8994

Passez le document au four une première fois puis une seconde fois en inversant le sens.

IMG_8995

Puis posez immédiatement la boîte plastifiée sous une pile de livres 10 minutes.

Merci d’avoir parcouru la première partie de ce tutorial, à très vite pour la suite et fin avec la partie la plus délicate : « La découpe, le pliage et l’assemblage »

Tuto Mikado

Bonjour à tous,
Pour commencer a vous exposer mes différentes recherches concernant la restauration retrogaming en tout genre, je vais vous parler aujourd’hui de jaquettes Game Boy.

Comme vous avez pu le constater dans mon édito de Mai, j’ai récupéré un lot de jeux dans un état absolument épouvantable.

GB_Vue-Ensemble_new

Avant même de chercher à essayer de réimprimer des vignettes, il faut tout d’abord nettoyer les cartouches de toute trace de saleté, mais surtout retirer les vignettes abîmées.
Pour cela, j’utilise de l’alcool à brûler qui a la particularité de bien décaper SANS attaquer le vernis de la cartouche. Quand l’impression est épaisse, il ne faut pas hésiter à faire plusieurs passages.
Profitez-en au passage pour nettoyer les broches avec un coton-tige (les plats sont encore plus efficaces).
Attention, l’acétone est à bannir absolument sous peine de complètement détériorer votre jeu.

Gameboy_SansEtiquette_new

Nous allons nous concentrer sur le jeu « Daffy Duck, un trésor de canard » que j’ai bien évidemment trouvé en brocante.

daffy

Malheureusement, il n’est pas sur la base de données de Nintenbox (qu’une nouvelle fois je vous recommande). J’ai donc pris la lourde responsabilité de récréer de toute pièce cette vignette le plus fidèlement possible avec le peu d’éléments trouvés sur le net.

elementsDaffy_new

La tâche fut rude, mais avec les ciseaux et la colle virtuelle de Photoshop, on arrive parfois à faire des miracles.

Maintenant, question existentielle :

Comment imprimer le plus fidèlement
possible cette petite vignette ?

J’ai une imprimante, moyenne voir bas de gamme qui ne rend pas toujours honneur aux image affichées sur mon Mac. Comment faire pour la rendre légèrement brillante ?

Eurêka ! Je vais utiliser du vernis transparent « Cuisine et Salle de bain« .

Vernis

Vous riez déjà ? Et bien vous avez raison de vous moquer, la tenue du papier une fois sèche et très bonne en revanche quelle catastrophe sur les couleurs qui bavent copieusement et qui perdent de leur éclat.

Daffy_VernisCuisine4

Daffy_VernisCuisine6

Je n’allais quand même pas directement coller ces vignettes sans « brillant ». Oh que non ! Je trouve qu’il n’y a pas pire qu’une jaquette dégueu maison qu’une jaquette abîmée MAIS d’origine. Et puis, l’étincelle, « le Scotch transparent large ».

Au niveau de la largeur, c’est parfait. Il se plaque très bien et ne fait pas de bulles.

DafyDUCK_new

Le résultat est plutôt correct, mais je ne suis pas plus emballé que cela. Je trouve le rendu un peu terne.

Coup de hasard, au détour du rayon JV de mon Auchan local, je trouve en tête de gondole, une plastifieuse avec transparents pour 10 euros. Je travaille dans le domaine des arts graphiques depuis une bonne quinzaine d’années et à l’époque ce type d’outil était totalement inabordable. J’ai craqué sans hésiter.

Platifieuse

Pour limiter les chutes de « feuilles plastifiées », j’ai imprimé plusieurs vignettes différentes sur une feuille A4 en 120g/m² d’épaisseur (l’épaisseur standard est 80g/m²)

Gabarit_new

Dans mes lointains souvenirs, pour que la plastification soit efficace, il faut insérer la feuille dans la pochette plastique, puis la passer sous le rouleau. Pour les vignettes, c’est une mauvaise idée car nous aurions une surépaisseur et surtout il serait très difficile de faire adhérer le plastique sur la cartouche. J’ai donc tout simplement coupé le transparent en haut dans le sens de la largeur pour séparer les « feuilles » en deux. Je l’ai passé en machine sans aucune garanti de plastification. Non seulement le plastique adhère, mais le résultat est très satisfaisant sans toutefois donner l’illusion d’une vignette neuve. Car oui, paradoxalement, le résultat est « presque trop parfait ».

GameboyFinal_new

En revanche, à ce jour, je n’ai toujours pas réussi a découper proprement les coins arrondis.

coins_new

Un coup de colle Uhu piquée à mes enfants et le tour est joué 🙂

À très vite pour vous faire partager mes recherches sur les boîtes de jeux.

Revenir en haut