Étiquette : La Caz’ Retour

L’émission consacrée à Secret of Mana est encore toute chaude que déjà, j’éprouve le besoin de venir apporter quelques précisions concernant la genèse de la saga Seiken Densetsu. Evidemment, avant de vous lancer dans la lecture de ce billet, je ne peux que vous encourager à aller d’abord écouter notre hommage au fabuleux action RPG de Squaresoft sur la Super Nes, en compagnie du plus célèbre ménestrel vidéoludique, à savoir Julien Chièze.

Comme beaucoup de monde le sait, Secret of Mana a pour nom original au Japon Seiken Densetsu 2. Le premier épisode étant sorti sur le Gameboy, mais est plus connu chez nous sous le nom Mystic Quest. Cependant, à la fin de l’émission, j’ai pu glisser en anecdote les prémices du premier Seiken Densetsu sur la Famicom.

Pour rappel, à l’origine, les équipes de Squaresoft avaient commencé à développer pour le Famicom Disk System un jeu appelé « Seiken Densetsu : The Emergence of Excalibur« . Prévu pour tenir sur cinq disquettes, le projet fut abandonné. D’une part pour des raisons financières, car jugé trop onéreux à produire ; d’autre part en raison du phénomène de piratage déjà présent sur l’extension de la 8 bits de Nintendo.

Durant l’émission, j’ai déclaré que je n’avais pas trouvé de visuel du jeu en question. Et ce qui est merveilleux avec Internet en général, et avec le public fidèle de la Caz’ Retro, c’est qu’il y a toujours quelqu’un pour venir vous corriger quand vous dites une bêtise. Pour l’occasion, c’est notre copain Bruno Rocca de IG Mag (que vous avez déjà pu entendre à nos côtés lors des émissions consacrées à Chrono Trigger et à la Trilogie Disney/Sega) qui  a mené l’enquête et a dégoté ces quelques images du jeu avorté sur le site Unseen64.

Histoire de vraiment passer pour un benêt dans tout ça, je me suis aperçu qu’il suffisait de taper dans un moteur de recherche « seiken densetsu on famicom » pour obtenir rapidement ces fameux images, ainsi que quelques informations complémentaires. En particulier, le site Retrones nous apprend que ce jeu, dont la sortie était prévue pour 1987, comptait proposer une aventure avec une équipe de quatre personnages. De là à imaginer que les développeurs avaient déjà en tête d’offrir aux joueurs de découvrir le jeu à plusieurs simultanément, comme le ferait Secret of Mana bien des années plus tard, il n’y a qu’un pas que j’ai bien envie de franchir allègrement.

Je vous laisse donc avec les rares images de ce titre inachevé, tirées de flyers sortis pour annoncer ce « futur » jeu de l’époque.

                                        

Encore un grand merci à Bruno Rocca ^^

 

Souvenez-vous S.O.S. Fantômes 2 (Ghostbusters II) est un film américain d’Ivan Reitman sorti en 1989. C’est la suite direct de S.O.S. Fantômes sorti en 1984. (Wiki). Pour les passionnés j’avais fait un billet du premier sur mon blog.

Nous en parlions brièvement dans le podcast dédié à Punch-Out, mais vers la fin du film les membres de S.O.S fantômes décident de rendre vivante la statue de la liberté à coups de Slime. Et pour pouvoir « piloter » cette grande dame, il utilisent ça :

Le fameux Nes Advantage, qui me faisait tant saliver à l’époque. C’était LE stick arcade ultime. Et comme votre serviteur à mené sa petite enquête, je vous ai bien évidemment trouvé un extrait du film en HD et j’ai réalisé une petite capture d’écran de ce fameux stick customisé par l’équipe de Ghostbusters.

La Caz’ Retour c’est quoi ? C’est un peu l’équivalent de « on refait le match », mais à la sauce « La Caz’ Rétro ». En réécoutant les émissions, je me rends compte que, pris dans le flot de la discussion, on n’a pas forcément le temps de rentrer dans tous les détails, on oublie de dire des choses importantes sur un jeu, et parfois, on peut aussi se tromper. Vous trouverez donc ici des informations, des précisions qui n’ont pas pu être développées, faute de temps. Et pour commencer, j’ai eu envie de revenir sur l’émission hors-série sur l’Amstrad, et plus particulièrement sur les remakes de deux des jeux qui m’ont marqué, à savoir : Cauldron II et Exolon.

De nos jours, pratiquer le rétrogaming n’est pas forcément chose facile suivant les plateformes. Et je ne parle pas d’émulation ! Si jouer sur Gamecube, Megadrive ou n’importe quelle autre console est quasiment à la portée de tous, il n’en va pas de même concernant les ordinateurs Amstrad. Et ce pour plusieurs raisons, les principales étant leur rareté sur le marché de l’occasion, et, comme l’a souligné Subby Kun dans l’émission, les aléas du matériel (comme la fameuse courroie) qui rendent ces machines inutilisables.

Reste donc l’émulation, mais celle-ci n’est pas forcément au point en comparaison d’autres consoles. Heureusement, il existe des fans qui n’ont pas hésité à retrousser leurs manches pour proposer sur le net certains jeux dans leur version originale ou dans des remake qui forcent le respect.

Cauldron II est un jeu de Palace Software dans lequel on incarne une citrouille qui doit se balader dans un château et ses alentours afin de récupérer les objets qui lui permettront de vaincre la méchante sorcière qu’il a chassée dans le premier épisode. Lors de l’émission, j’ai évoqué la physique déroutante de la citrouille rebondissante qui la rend assez difficilement maniable. Toutefois, cela reste un jeu d’exploration tout à fait sympathique et au level design assez bien fichu pour l’époque.

Si vous voulez vous faire un avis, vous avez le choix entre vous essayer à la version originale sur  Cauldon-2.com ou au splendide remake réalisé en flash par Cyril Marzin et disponible ici.

Ce remake a vraiment la classe

A noter que Pix’n’Love a consacré un article à Cauldron II dans son numéro 19.

Quant à Exolon, de Hewson Consultants, c’est un jeu d’action beaucoup plus classique dans son déroulement. Incarnant un soldat perdu sur une planète inconnue, il s’agit de traverser différents tableaux en les nettoyant de toute présence alien en empruntant des portails de téléportation.

Là encore, le héros se meut avec une inertie assez particulière qui semble vouloir retranscrire une gravité moindre que celle de notre belle planète bleue. Si les graphismes de l’Amstrad vous piquent les yeux, il existe un remake, baptisé Exolon XD aux graphismes très colorés.

la version CPC

et le remake !

Pour conclure, durant l’émission, je n’ai pas eu le temps d’évoquer l’existence de CPCBox un émulateur sous Java qui se lance très simplement dans votre navigateur Internet. La liste de jeux disponibles est encore assez limitée, mais vous pouvez y trouver, entre autres, Bomb Jack, Boulder Dash ou Target Renegade qui ont été abordés lors du podcast. A vos joysticks !

 

Revenir en haut