Saison 7
01:56:20

ÉPISODE #120: WIPEOUT 2097

29 mai 2018

Aujourd’hui nous vous présentons notre cent-vingtième Podcast de La Caz’ Retro, et nous allons parler de WIPEOUT 2097 !!

Et cette semaine, c’est encore Glandouf qui a été le premier à trouver le nom du jeu. En effet il fallait trouver « wipeout » avec les onomatopées et ce que dit l’arbitre : « Wiii » « Peuh » et « Out ». Comme vous êtes trop fort le reste était pour vous mettre sur une faute piste (le tournoi de Roland Garros a commencé…) !

 

A cette époque : la couverture de Joypad mentionnée dans l’émission

Note : la rubrique « Work in Progress » de Console + dont parle Punky dans la revue de presse.

 

Bonne Écoute à tous et n’hésitez pas à nous faire partager vos propres souvenirs !

 .

AVEC

  

 

 

Télécharger le Podcast « Clic Droit Enregistrer Sous »

REVUE DE PRESSE

(source : abandonware-magazine)

Téléchargez la Revue de Presse

 

 

crédit musique générique LaCaz’Retro : Welcome to the Retro Zone by Izioq© ( http://izioq.bandcamp.com/ )

Rubriques
  • 00:11

    La Une du Mois par Tosmo

  • 00:16

    Le Pitch par Dopamine

  • 00:21

    Univers par Dopamine

  • 00:34

    Gameplay par Tosmo

  • 01:10

    Esthétique par Zéphirin

  • 01:23

    Ost par Zéphirin

  • 01:32

    Revue de Presse par Punky

  • 01:39

    Anecdotes par Punky

  • 01:48

    Argus par Dopamine

Télécharger le Podcast

9 commentaires

  1. Yetcha dit :

    Trop bon ça les Wipeout. Je suis comme Tosmo,j’ai bien aimé dès le premier, mais je n’ai par contre jamais joué au 3. Sinon Wipeout est bien le seul jeu de course où je laisse les musiques, preuve supplémentaire comme vous en avez parlé que l’OST est vraiment une part prépondérante du jeu en lui-même, de sa personnalité. Psygnosis est mort, mais pas nos souvenirs avec ce studio incroyable! Concernant le film Hackers, vous êtes un peu durs. Oui le film est daté, même en 95 lors de sa sortie d’ailleurs. Le Cobaye, Tron, Wargames, Traque sur Internet, Ghost in the Shell sont déjà sortis ou sortent la même année. 3-4 ans plus tard, on passe sur Existenz et Matrix pour parler des films tournant autour du monde virtuel, du hacking et de l’informatique plus généralement. L’ensemble est caricatural, les acteurs méconnus deviendront tous plus ou moins reconnus peu de temps après, les effets spéciaux dépassés et l’histoire pas folichonne. Et pourtant, pourtant, on accroche, on est suspendu aux personnages auxquels on s’attache et on ne décroche pas avant le générique final. Mal vieillit certes, mais toujours regardable car le charme qui opère encore. Par contre je n’avais jamais tilté pour le jeu de cette fameuse séquence finale. Je vais revoir ça, excellente anecdote Punky. Voili voilou, un bon podcast ma foi. En attendant la suite… Ciao

    1. VegaBiggs dit :

      Et moi je n’ai joué qu’au 3 ! Enfin… la démo.
      La claque à l’époque, ça rentre aussi dans mon top 10 des plus beaux jeux de la console, mais je dois dire que je trouvais les circuits un poil étroits, c’était frustrant. Du coup j’ai fais l’impasse.

    2. Anfalmyr dit :

      on a été méchant avec sherlock c’est vrai ^^

      1. Yetcha dit :

        Sherlock !!! Carrément .

  2. Professeur Oz dit :

    J’en suis au moment où vous causez de la « zone » (désolé si c’est évoqué plus tard dans le sujet), mais ce n’est pas l’apanage des jeux de courses. Récemment, il y a certains jeux très populaires qui font rentrer dans la zone.
    Un indice chez vous : ça commence par « Dark » et ça termine par « Souls ».

    1. benoit dit :

      Pour moi les jeux à zone:
      Un jeu de rythme dans la difficulté extrême: série Project Diva.
      Mais aussi Stepmania (DDR) et même Tetris dans les niveau élevés.

    2. Dopamine dit :

      En fait, tous les jeux qui nécessitent une concentration intense et des réflexes à toute épreuve sont souvent pourvoyeurs de cet effet.

  3. Ffabyen dit :

    Merci pour ce podcast, dédié à mon jeu de course préféré : WipEout 2097 ! C’est grâce à lui que j’ai découvert la série (si je ne prends pas en compte la démo fournie avec la PS1), depuis : je les ai tous achetés (sauf le 2048 de la VITA, mais on retrouve le jeu dans la compilation OMEGA de la PS4).

    Quelques points tirés de mon expérience, qui concernent le volet 2097 et qui n’ont, il me semble, pas été abordés :

    Une des nouveautés du 2ème épisode de WipEout est aussi l’arrivée de la loooongue traînée visuelle des réacteurs.

    Dans la foulée de WipEout 2097, Psygnosis a sorti Formula One ’97 (sur PS1/PC). Un mode permet de jouer avec des voitures sans roues (flottant dans les airs) accompagnées de la traînée des réacteurs : https://www.youtube.com/watch?v=nMT7jOectmI, avec une maniabilité à la WipEout.

    Dans WipEout Fury (PS3), il est possible de débloquer un HUB WipEout 2097. On y retrouve la même police d’écriture, la barre de boost et les logos des armes.
    Sur PS1, WipEout 2097 n’est pas compatible avec les sticks analogiques de la Dual Shock mais peut être joué en analogique avec le Negcon de Namco (jamais testé) ainsi qu’avec un volant, celui de Madcatz. Ce volant était ultra cheap, sans retour de force bien sûr et pourvu d’un système d’élastiques (!) pour qu’il retrouve son point mort. Mais çà donnait des sensations incroyables sur ce jeu. Avec les palettes, on utilisait les aérofreins. Quel plaisir de froisser l’extrémité de ses ailes contre les bords de la piste sans perdre de vitesse ! Il était livré avec un pédalier, pas très utile car on est toujours à fond mais çà permettait de ne pas laisser un doigt appuyé sur un bouton du volant pour avancer. Depuis, je n’ai jamais réussi à rejouer à un WipeOut au volant, malheureusement…

    Pour étendre un peu le discussion autour de WipEout : pour les possesseurs du PSVR, l’OMEGA Collection est i-n-c-r-o-y-a-b-l-e !

    1. Dopamine dit :

      Merci pour toutes ces infos ! 🙂

Laisser un commentaire

array(4) {
  [0]=>
  int(2014)
  [1]=>
  int(2006)
  [2]=>
  int(2048)
  [3]=>
  int(2025)
}
Revenir en haut