Saison 1
01:04:29

Épisode #06 : F-Zero

15 janvier 2012

Et de six ! Sixième émission de la Caz’ Retro, et c’est reparti pour un petit tour dans le passé du monde vidéoludique ! Et après notre petit tour sur 32bits avec l’aventureux et blondineux Chevaliers de Baphomet, nous allons revenir aux débuts de Nintendo sur 16bits, avec un titre sorti en 1990, F-Zero ! 

Cette semaine c’est Poulet1197 qui a trouvé de quel jeu nous allions parler ! Et visiblement l’indice était légèrement obvious, donc attendez vous à du mindfuck sur le prochain.

Pour cette sixième émission, je suis accompagné de Mikadotwix, Loupign91 et Subby_Kun. Et on se retrouve pour parler des F-Zero, sorti en 1990 sur Super Nintendo. Bonne lecture à tous, et surtout n’hésitez pas à nous faire partager vos propres souvenirs et anecdotes dans les commentaires !

 .

 F-Zero

Téléchargez le Podcast « Clic Droit Enregistrer Sous »

.

Téléchargez la Revue de Presse

(source : abandonware-magazine)

.

 

Télécharger le Podcast

8 commentaires

  1. Johnny dit :

    Personnellement, je ne fut pas vraiment emballé par le F-Zero sur Snes, je ne saurais dire pourquoi…
    J’ai toujours préféré F-Zero X sur N64, j’aime beaucoup son ambiance graphique et musicale.

    Comme d’hab’, une excellente émission.
    C’est un réel plaisir de vous écouter parler avec passion du jeu vidéo.

    1. Anfalmyr dit :

      Pour l’anecdote je me suis acheté une Snes tout récemment, et j’ai tellement aimé ce que m’avaient dit mes compères, que jme suis offert F-Zero direct ! Pas Ultimate Double Indispensable, mais un bon kiff bien précis!

      1. Johnny dit :

        Il est vrai que de telles émissions donnent sacrément envie de s’intéresser au rétro-gaming.

  2. cyrilchp dit :

    Je touvais que l’effet de vitesse était tres mal rendu sur ce soft notamment sur les cotés de la route, je préférais Vroom dans le style course ou Wipeout un peu plus tard…je ne comprends pas l’engouement pour ce jeu d’ailleurs…

  3. Loupign dit :

    Vroom était excellent, j’y jouais chez un pote sur atari st, mais je n’avais pas cet ordi à la maison donc F-Zero était une bonne alternative, les jeux de F1 n’étant pas terrible à l’époque sur cette génération de consoles.
    A part peut-être super Monaco GP sur megadrive.

  4. Julian dit :

    Youpi, j’ai fini l’année 2011 alors? Acheté F-Zero un peu au pif (risqué quand on est étudiant) après avoir fini Super Mario World, je n’ai pas été déçu. Une maniabilité au poil, des musiques mythiques. Par contre un jeu qui devient vite difficile voir injuste. Si on doit finir dans les 5 premiers pour être qualifié, comment se fait il qu’à la course suivante on soit plus de 5? Et pourquoi les concurrents qu’on envoie au tas nous redoublent quelques minutes après? La console triche, c’est sur!

  5. Alundra dit :

    Très bon podcast avec des souvenirs en pagaille sur ce titre cultissime. Quand on y rejoue aujourd’hui, c’est comme Super Mario Kart, ça pique un peu les yeux au début, mais le jeu est tellement bon que l’on finit par y replonger comme au premier jour. Pas de mode 2 joueurs, certes — j’adore comment Anfalmyr insiste à peine sur son absence 😉 — mais le jeu s’en passe sans problème et donne lieu à des compétitions ardues en mode Time Attack (avec ou sans copain pour faire le siège baquet : « allons, mon petit Mikado, viens donc t’asseoir sur moi… je te promets des sensations fortes ! » 😉 )

    Tout comme les cazeurs, je n’ai pas acheté le jeu à l’époque mais il a fait l’objet d’un prêt estival avec un copain de classe à qui j’avais refilé Super Castlevania IV — excellent jeu au demeurant. Je n’ai jamais eu le temps de développer de véritable skill sur F-Zero — contrairement à Mario Kart — et je suis toujours aussi mauvais chaque fois que je le relance (attention, place devant, c’est moi la boule de flipper…), mais j’adore son ambiance futuriste et sa musique trippante : Mute City, quel pied !

    Pas mal touché au F-Zero X de la N64 qui mérite d’être reconsidéré — avec ses tracés démentiels, sa musique heavy metal et sa trentaine de concurrents — et a mieux vieilli selon moi que WipeOut. Par contre, pour le multi, ça ne le faisait pas : je sais qu’avec les potes on passait tout notre temps sur Mario Kart et que ce pauvre F-Zero était systématiquement mis de côté car jugé moins fun, dans le sens où il ne permettait pas de faire tellement de crasses aux concurrents — alors que le gameplay et les modes de jeu de F-Zero X permettaient en théorie d’en mettre plein la g…. aux copains. La série sur GBA est quant à elle excellente… sauf que j’y suis tout aussi mauvais que sur SNES 😉

    Petite guéguerre des cazeurs au sujet du meilleur Mario 2D : j’ai longtemps voué un culte absolu à Super Mario World, mais plus j’y rejoue et plus je trouve qu’il y a pas mal de trucs qui tombent à plat, à commencer par Yoshi qui ne sert finalement pas à grand-chose (la preuve en est qu’il dégage à l’approche des donjons), et l’esthétique générale du jeu ne me branche plus trop. Non, mon préféré à moi, c’est Super Mario Bros 3, version All-Stars, une vraie tuerie et le plus beau des Mario 2D encore à ce jour.

    Et sinon, gros coup de cœur envers Jim Henson : tout ce qu’il a fait reste unique en son genre et même si tout n’était pas parfait j’en garde une identité visuelle extraordinaire : Dark Crystal, Monstres et Merveilles, et bien entendu Labyrinthe.

Laisser un commentaire

Revenir en haut