Saison 6
01:34:29

Épisode #94 : Rayman

11 octobre 2016

Aujourd’hui nous vous présentons notre quatrevingt-quatorzième Podcast de La Caz’ Retro, nous allons parler de Rayman  !!

Cette semaine,  c’est Mopral qui a trouvé le sujet de l’émission, effectivement on pouvait retrouver Ray Charles vêtu du costume de Superman.

A cette époque : la couverture de Playstation Magazine mentionnée dans l’émission.

 

 .Bonne Écoute à tous et n’hésitez pas à nous faire partager vos propres souvenirs !

 .

AVEC

   

      

 .

Rayman

Téléchargez le Podcast « Clic Droit Enregistrer Sous »

 .

REVUE DE PRESSE

CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR LANCER LE DIAPORAMA

[EasyGallery key=’37’]

(source : abandonware-magazine)

Téléchargez la Revue de Presse

 

crédit musique générique LaCaz’Retro : Welcome to the Retro Zone by Izioq© ( http://izioq.bandcamp.com/ )

 .

Télécharger le Podcast

30 commentaires

  1. Flipounet dit :

    Un de mes jeux cultes, je vais écouter ce podcast avec délectation 😉

  2. VegaBiggs dit :

    Wow wow wow ! Je m’attendais à plus d’amour pour mon platformer 2D préféré !

    Je l’ai découvert sur PC à la sortie de sa version Forever, qui contenait l’éditeur de niveau et un add-on appelé Rayman Par Ses Fans qui comme son nom l’indique est une compilation de niveaux pondus par la communauté (pratique à l’époque où on avait pas trop internet). Et croyez moi si vous trouviez l’original difficile, là vous allez vous arracher les cheveux ! A noter qu’il apportait un petit détail de gameplay supplémentaire : les tings de couleurs qui servaient à ouvrir des barrières, ce qui permettait un level design encore plus tortueux, avec des aller retours, des boucles etc…

    Ce qui fait que j’adore ce Rayman mais que je ne peux pas blairer Mario, pour ne citer que lui, c’est que je trouve le jeu d’Ancel beaucoup plus précis. Le personnage ne glisse pas, les sauts ne sont jamais approximatifs. Le level design est brillant et sadique (mais jamais injuste). La difficultés n’est pas en dent de scie, elle augmente certes de façon exponentielle mais ça me parait logique. Et si on meurt souvent, on sait toujours pourquoi et on ne peut jamais s’en prendre au moteur de jeu ou à la malchance. Alors oui c’est dur mais quand on s’accroche on y arrive, un peu de compétition fraternelle à permis à l’enfant que j’étais d’en voir le bout. Ses seuls défauts sont pour moi un manque cruel de checkpoints et une trop grande ressemblance entre le monde des caves et celui de la montagne, j’aurais préféré qu’ils fassent un choix entre l’un des deux.

    Dans la section gameplay, vous n’avez pas mentionné l’hélico et (l’hélico infini) qui est quand même LA feature du jeu avec le lancer de poing, mais parfois on oublie de mentionner quelque chose tellement c’est évidant alors je pardonne. Mais aussi que Rayman se rattrape aux bord des plateformes (bizarrement c’est une upgrade…) et surtout le truc le plus utile : on peut faire des grimaces !

    Rayman c’est aussi un univers enchanteur, qui avait le don de me faire du bien entre deux parties de DOOM. Le manque de cohérence n’est absolument pas un problème dans la mesure où au moins il permet de varier les niveaux (et puis franchement qui s’intéresse au sauvetage de la princesse dans un Mario ?). Les musiques sont particulièrement réussies, son OST reste parmi mes préférées. Mais le coup du chara design qui fait penser à des personnages de boîte de céréale, ça me fait mal… parce que c’est tellement vrai !

  3. Flipounet dit :

    Cela m’a étonné également aussi peu d’entrain pour ce magnifique jeu.
    Je l’ai fait sur ps1 puis j’ai eu la version pc avec les 100 niveaux supplémentaires et l’éditeur de niveaux.
    J’étais peut-être plus la véritable cible ayant 22 ans à sa sortie, il était le plus beau des jeux 2D (et l’est toujours, enfin dans les premiers) avec un bon challenge pour récupérer tous les électoons.
    Rien que l’intro (mettez là en allemand, arrrrhh rire azuré !) mignonne avec un électoon qui verse sa larme dans sa petite cage (référence à Gizmo ?) , introduisant un monde coloré ne nécessitant pas forcément de « cohérence » du coup. 😉
    Par contre je n’ai jamais accroché à un Rayman 3D, j’ai toujours préféré un jeu en 2D + coloré et + joli qu’un jeu 3D moins détaillé.
    Je plussoie avec VegaBiggs pour l’ost, excellente, il faut la plupart du temps une ost à la hauteur pour un grand jeu et c’est le cas !

    1. Zephirin dit :

      Je reviens sur cette histoire de manque de cohérence. Ça n’est pas seulement sur le plan de l’histoire, c’est l’ensemble qui me semble bancal. Je n’ai aucun intérêt particulier pour l’histoire d’un Mario ou autres mastodontes du genre, mais je reconnais qu’au milieu de tout ça, il y a une unité, une forme de vraisemblance qui fait que j’accroche immédiatement sans me poser de questions. Je n’ai jamais ressenti ces notions de la même manière avec le premier Rayman.
      L’hélicoptère est bel et bien évoqué et ça n’a pas été coupé au montage.

      1. Flipounet dit :

        Je respecte bien sûr ton avis (manquerais plus que ça ! 😉 ) mais je ne le comprend pas en fait. C’est vrai que tu passes d’une jungle à un niveau avec des notes de musique puis un niveau zen mais si c’est que ça…

        1. Zephirin dit :

          Le fait que tu ne comprennes pas mon opinion est sans aucune importance, c’est le tien qui importe 🙂

          1. Flipounet dit :

            😉

  4. Anfalmyr dit :

    Quasiment sûr qu’on a parlé de l’helico puisque je j’ai fait une vanne là dessus. Ça a ptet été coupé au montage ou alors ça y est.

    1. Subby Kun dit :

      Surtout qu’on a failli me faire la remarque avec l’HélicoBite donc je suis sur qu’on l’a abordé ^^ (après je n’ai pas encore écouté le montage ^^)

  5. Professeur Oz dit :

    L’aspect visuel de Rayman n’est pas tout à fait le fait de Serge Hascoët. Enfin si, mais pas que …
    D’après la biographie de Ancel chez PnL, Hascoët, Ancel et Frédéric Houde se renvoient un peu des fleurs les uns les autres sur ce sujet. En gros, Ancel et Houde sont responsables en grande partie de l’univers visuel là où Hascoët, très inspiré par les croquis des deux premiers, a encouragé les animations, le dynamisme du jeu.
    D’une manière générale, dans sa carrière, Hascoët n’est pas vraiment un artiste mais plutôt un chef de projet particulièrement solide et visionnaire qui a toujours su très bien chaperonné ses équipes.

    Rien à voir, mais concernant les critiques plus timides du jeu à l’étranger, il y a un truc qu’il ne faut pas oublier, c’est que la reprise des essais nucléaires à Mururoa en 1995 a entraîné une grosse vague « anti français » un peu partout dans le monde. Des exemples de films, livres qui ont été injustement mal traités parce que Français ne manquent pas et Rayman en a peut-être fait les frais.

    Ou alors le jeu est juste très moyen (en tout cas, c’est ce que j’en pense :p )

    1. Subby Kun dit :

      Cette conclusion à la ProfesseurOz j’adore toujours autant ^^

    2. Zephirin dit :

      Je ne possède pas ce livre, j’ai uniquement le Pix’n Love sur Rayman. J’ai souhaité faire court (pour une fois), mais j’aurais pu également citer, par exemple, Alexandra (Steible) Ancel qui a un background dans l’animation 2D et qui a activement participé à revoir les méthodes de travail en ce qui concerne le dessin et l’animation.

  6. Nyamoru dit :

    J’ai fait Rayman sur PS1 en 1998, en même temps que OddWorld ~ l’Exode d’Abe.
    J’avais enfin retrouvé des jeux en scrolling, en 2D, qui avaient cette tendance à la « collectionnite » et avec « la » difficulté qui me plait énormément dans les jeux vidéo.
    J’avais et j’ai encore mon petit carnet rempli de mot de passe pour pouvoir progresser dans le jeu.
    Je l’ai refait en 2014 avec toujours autant de plaisir avec cet excellent sentiment de fierté d’avoir fini le jeu à 100%.
    Du coup, pour moi, l’approche de Rayman est plus axé sur un jeu Nintendo que sur un jeu Sega.
    Les Sonic étant pour moi, encore une fois, une série trop brouillonne, trop en orgies de pixels, n’ayant pas les finitions et l’exigence japonaise avec des niveaux trop labyrinthiques…
    En bref, j’adore Rayman et surtout ses suites « 2D » Rayman Origins et Legend. Pour lequel on retrouve la même difficulté si on veut faire les jeux aussi à 100%.

    PS: l’hélicobi** n’a pas été coupé au montage, ne vous inquiétez pas 😉
    PPS : Mister Dark est je pense le symbole du jeu en lui même… Le jeu est dur, il assume le battre signifie battre le programme, le jeu…

    1. Zephirin dit :

      Pas mal ton analyse de Mister Dark !

  7. Mopral dit :

    Bon, ben moi je fais faire dans l’original : J’ai connu Rayman via… Rayman Junior CM2 😀
    Il s’agit d’un jeu éducatif dans l’univers de Rayman, et qui était franchement pas si mal que ça. En gros, il reprenait tout l’univers de Rayman (monstres, type de niveau, personnages), mais le level design incluait des questions à caractère éducatif (de type Calcul et Lecture pour ma version). Par exemple, un chemin se scindait en 3 avec un calcul à faire avant, et il fallait prendre le chemin qui correspondait au calcul (un exemple ici, en Allemand https://youtu.be/eGyrGQW779M?t=1h21m31s ).
    Par contre, il existait plusieurs autres différences par rapport à la version originale : Pas de boss (qui sont remplacés par une épreuve calcul/lecture dans un grand niveau), tous les pouvoirs étaient accessibles dès le début, et surtout, la présence d’un tutorial qui permettait de bien se familiariser avec les commandes (https://www.youtube.com/watch?v=3204gTYIDig ) !
    Du coup, le jeu était bien plus simple, et je l’ai fini plus d’une fois, mais ça compte pas vraiment :p
    Le Rayman PS1, je l’ai fait il y a quelques années sur PSP, mais j’ai tout de suite été rebuté par la difficulté, du coup je n’ai jamais réussi à aller bien loin !

    1. VegaBiggs dit :

      Marrant ce truc ! J’en avais jamais entendu parler avant.

    2. Anfalmyr dit :

      C’est dingue comment je suis passé totalement à côté de ces jeux éducatifs estampillés RAYMAN. Je les avais même occultés de mon esprit jusqu’à ce qu’on prépare l’émission

  8. Onclebob dit :

    Enfin Anfa a une voix d’homme dans ce podcast !

  9. PuNkY dit :

    Jamais trop aimé ce premier épisode notamment à cause du Gameplay trop approximatif à mon gout et donc une difficulté trop mal dosée.

    Super podcast quoi qu’il arrive, et GG à Oxydia pour son premier pod !

  10. MorveYvan dit :

    Podcast très intéressant. Je m’attendais à ce que le jeu soit encensé… Je suis content car je rejoins globalement vos avis sur ce jeu. Beau certes, mais dur et approximatif dans la progression.
    Je n’avais pas accroché à sa sortie. J’y ai rejoué qqs années plus tard sur GBA mais n’ai jamais eu le courage d’aller au bout 🙁
    Tiens en parlant GBA, je suis étonné que personne n’ait évoqué Rayman 3 sur cette console. Une version 2d très proche dans l’esprit et le gameplay du 1er Rayman. Rien à voir avec les versions salon et pc en 3d.
    Sinon je suis fan des 2 derniers rayman en 2d 🙂

    1. Anfalmyr dit :

      on s’est vraiment focalisé sur le premier 🙂 depuis deux saisons on essaye autant que possible de traiter un seul jeu par pod en fait. avant on était trop gourmand et on prenait que 30min pour parler d’un jeu sur lequel on aurait pu rester une heure de plus 🙂

  11. KimAndGumi dit :

    Je crois comprendre l’avis de Zephirin sur le manque de cohérence. Bon ça fait un moment que j’y ai pas joué (punaise plus de 15 ans j’en suis sûr) mais dans mon souvenir, on te balade de monde en monde sans lien. Et il manque de la cohérence inter-monde. Ainsi on commence dans un décor classique de forêt tropicale pour arriver à un moment au monde musical, complètement abstrait en passant par des montagnes volcaniques. On ne sait pas pourquoi on passe de tel monde à tel monde.

    Et je ne l’ai jamais fini parce que dans mon souvenir il fallait trouver tous les electoons (protoons?) pour débloquer le boss ou le dernier monde ?

    1. Anfalmyr dit :

      le lien c’est la map 🙂

      1. Zephirin dit :

        Même avec la map ça ne tient pas debout !

        1. Anfalmyr dit :

          j’expliquais au monsieur que si on trouve que ça tient pas debout c’est pck la map relie les univers qui ne collent pas ensemble.

          1. Zephirin dit :

            Ok, je vois ce que tu veux dire.

  12. VegaBiggs dit :

    Et alors que ce podcast est encore chaud et qu’il n’a même pas de sujet sut le forum, voilà que Ancel retrouve l’unique exemplaire du prototype SNES !!!

    1. Mopral dit :

      La légende veut que Ancel ait attendu que le podcast sorte pour annoncer qu’il avait retrouvé le prototype 😀

      1. Loupign dit :

        é qué s’ appelerio Quézac 🙂

Laisser un commentaire

array(10) {
  [0]=>
  int(2015)
  [1]=>
  int(2016)
  [2]=>
  int(2038)
  [3]=>
  int(2017)
  [4]=>
  int(2014)
  [5]=>
  int(2006)
  [6]=>
  int(2007)
  [7]=>
  int(2023)
  [8]=>
  int(2022)
  [9]=>
  int(2047)
}
Revenir en haut