2:07:05

Épisode #67 : Command & Conquer

07 avril 2015

Aujourd’hui nous vous présentons notre  soixante septième Podcast de La Caz’ Retro,  nous allons parler de Command & Conquer!

Cette semaine, c’est Emestr qui a résolu l’énigme, bravo à lui !!

Effectivement, il fallait reconnaître les pochettes d’album de Hotel California des Eagles et Love at First Sting des Scorpions, ainsi qu’une place de concert à Rome.

Cette ville est traversée par le Tibre, fleuve près duquel, dans Command & Conquer, se serait écrasée une météorite contenant du Tiberium, ressource précieuse pour laquelle le NOD et le GDU s’affrontent.

Et les sigles de ces deux fractions sont un aigle pour le GDI, et un scorpion pour le NOD. La boucle est bouclée.

 .

AVEC

            

 .

 .Bonne Écoute à tous et n’hésitez pas à nous faire partager vos propres souvenirs !

 .

Command & Conquer

Téléchargez le Podcast « Clic Droit Enregistrer Sous »

 .

 

REVUE DE PRESSE

CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR LANCER LE DIAPORAMA

[EasyGallery id=’command’]

(source : abandonware-magazine)

Téléchargez la Revue de Presse

 

Télécharger le Podcast

26 commentaires

  1. Oursique dit :

    Bravo au gagnant de l’énigme, il fallait le faire !

  2. DaftPakkun dit :

    (Attention au pavé;p)

    Command & Conquer, mon premier RTS, un wargame comme on les appelait à l’époque (vous l’avez mentionné).

    Je l’ai fait sur…. PlayStation en l’ayant découvert sur le CD de démo de PlayStation Magazine. Cette démo, je l’avait retourné tellement de fois que mon but n’était pas de tuer l’ennemi, mais développer une maxi base tout en contrôlant tout le territoire et tous les champs de Tibérium. Je m’amusait même à controller que mes recolteur afin d’optimiser la repousse de la précieuse ressources verte. Dès que l’ennemi daignait sortir, je lui envoyait une ptite escouade sur ses casernes pour lui montrer qui était le patron.
    Suite à cette démo, je l’ai finalement acheté en version boîte et là, que d’heures j’ai passé pendant les vacances d’été sur ces 2 CDs, un pour le GDI, l’autre pour le NOD.
    Vous avez dit que l’histoire était totalement délirante. Comme Gerfaut, je ne l’ai pas du tout ressenti à l’époque. Mise à part les interventions du savant fou Dr Mobius, je le prenais vraiment au sérieux. Dans la campagne du GDI où on l’on traque Cane, je le prenais vraiment au sérieux J’ai encore en tête le briefing de la toute dernière mission du GDI où le commandant (ou général) te disait « Soyez inébranlable… ou périssez en essayant ».
    Et puis sur la campagne du NOD, avec l’entrée épique de Cane qui flingue d’une balle dans la tête à bout portant ton supérieur qui est en train de t’engueuler. Avec mes yeux d’ados, c’était tout à fait plausible. Enfin voilà pour les campagnes.
    Il y a un point que vous n’avez pas aimer, mais que j’ai vraiment surkiffé, c’était les missions Commando où avec ton soldat Rambo (je crois que c’était vraiment son nom, en tout cas il avait la voix salement imité de Tonton Sylvester) s’amusait à dézinguer les troupes ennemis à distances, « de la main gauche ! ».
    Après j’ai surtout fais des parties en escarmouche. J’aimais bien les 2 camps mais j’avais une préférence pour le NOD. Mais je piquais toujours une usine GDI avec mes ingénieurs pour construire le tank Mammouth (parce qu’il était imposant et pouvait recharger sa vie). D’ailleurs, Gerfaut, je te confirme que l’avion cargo qui déposait les unités lourdes étaient du NOD, pas du GDI:)
    Bon allez j’arrête mon pavé… en fait non !

    Pour C&C 2 – Red Alert, ils ont poussé le gameplay encore plus au dessus en gardant le même moteur. La par contre, j’ai ressenti le côté délirant du mode histoire. Rambo est devenue Tania, on pouvait (enfin) construire l’helicoptère de transport (présent dans les campagnes de C&C), on avait des chiens et les fameuses bobines Tesla ^__^
    J’y ai joué en LAN sur PC avec un pote à l’époque. Par contre, je me dit comment j’ai pu y jouer autant sur PS à la manette.
    Après, j’ai de moins en moins aimé la série. Le Tibérium Sun m’a completement dégouté de C&C. Je ne l’ai pas du tout aimé. En fait je le trouve trop déséquilibré. Sûrement parce qu’un certain StarCraft est passé par là (j’attends avec impatience un épisode sur ce jeu d’ailleurs. Mikado, faut que je ty initie la prochaine fois que tu passes à la maison ;p)

    Vraiment eu bcp de plaisir à vous écouter, Oz tes blagues m’ont tué. Le podcast a fait 2h, ce n’était pas assez ;p

    1. Professeur Oz dit :

      Si tu inities Mikado aux STR, tu filmes ça et tu nous l’envoies 😀

      1. DaftPakkun dit :

        Sur Twitch avec webcam, à son insu ^^

  3. onclebob dit :

    Oh pitain’g l’ambiance de ce jeu que je l’ai aimé aussi 🙂

    Tiens petite astuce (au moins sur Saturn, la console sur laquelle j’y ai joué) : si vous voulez faire mourrir le processeur de votre Saturn construisez un mur qui traverse toute la map (ou bouchez les passages) et demandez a vos unités de passer de l’autre coté du mur, le pathfinding va mettre la console a genoux. Coupez un bout de mur et pouf ca redeviens fluide 🙂

  4. VegaBiggs dit :

    Ça va peut être être l’occasion pour moi de lancer le Alerte Rouge III qui traîne sur mon compte Steam depuis un moment !

    Ma seule rencontre avec C&C à l’époque, c’était surtout une super démo visuelle (cinématique uniquement) dans un CD de démo PC-jeux.

    Par contre, pour moi c’est quasiment impossible de rétro-jouer des RTS, j’ai essayé Age of Empire II HD, ça m’a pas fait du bien. Et pourtant j’avais vraiment scotché à l’époque.

    1. VegaBiggs dit :

      Je reviens un peu sur ce que j’ai dis, rétro-jouer Warcraft II, par exemple, est tout à fait agréable. Mais le problème de la limitation de résolution des versions Dos est vraiment dérangeant. Or, il est très compliqué de lancer une version Win 95. Dur de se lancer dans un C&C 1 dans ces conditions.

      Gros problème pour moi, les unités se déplacent en tas, sans trop de logique (enfin je parle de mon expérience de Red Alert 3 mais je suppose que c’était pareil, voir pire avant). Celui qui est devant reste devant etc. Et ça, après avoir goûté au déplacement « intelligent » d’un Age of Empire, même si il arrive beaucoup plus tard, c’est pénible. Il faut encore plus micro-manager ses équipes, et donc cliquer sur un mec en particulier (vous l’avez dit ils sont petits) bref la galère. D’ailleurs, vous n’avez pas parlé de path-finding. C’était un sujet important à l’époque. En tant que joueur de Warcraft, ça me faisait bien rager.

      1. Professeur Oz dit :

        on a parlé de pathfinding sur le podcast dédié à Warcraft et ce problème est moins pénible dans C&C justement parce qu’il y a moins de micro gestion que dans le jeu de Blizzard (par exemple, une moissonneuse pour une ressource au lieu de 10 peons pour bois/or etc )

  5. VegaBiggs dit :

    On se moque pas mal du jeu d’acteur mais j’ai regardé, c’est quand même pas n’importe qui, certains sont connus. Par exemple, je me disais que j’avais déjà vu l’actrice qui joue l’agent spécial Tanya Adams, et ben elle joue dans Sharknado 2 !

  6. Nikeleos dit :

    Comme l’indique mon avatar, j’ai un très gros affect pour C&C. Comme l’a dit Oz, la pochette du premier épisode, où l’on voit le visage fermé d’un soldat anonyme observant un conflit dont l’intensité se reflète en couleur dans son masque, est devenu pour moi un modèle de photographie dont je m’inspire régulièrement.
    C&C a été pour moi le premier jeu de stratégie auquel j’ai touché et ça a été pour moi le jeu plus addictif de son époque. J’écoute toujours la mythique OST de Franck Klepacki dans ma voiture.
    J’ai fait respectivement C&C et Alerte Rouge sur Pc à leur sortie. D’ailleurs, j’ai toujours le GEN4 où Alerte Rouge est testé. 😉

    Concernant certains petits désaccords :
    Gerfaut : Je trouve que C&C n’a pas si mal vieilli que ça comparé aux autres.
    Premièrement, son scénario est improbable mais relativement crédible (toute proportion gardée bien-sûr). En effet, le fait que le conflit se situe dans un futur relativement proche, l’analogie GDI-ONU, NOD-organisation terroriste du moment, et l’actualité de l’époque sur fond de guerre au Kosovo (oui, la guerre du Golf est déjà loin dans les esprits) font qu’on arrive arrive très vite à se projeter dans l’univers (quand on a 15 ans bien sûr).
    Deuxièmement, même si l’absence d’éléments de maniabilité devenus communs pour tous les STR modernes (comme la possibilité de créer des groupes, des chemins, des patrouilles, etc…) rendent le jeu extrêmement frustrant à refaire aujourd’hui, le gameplay qui impose souvent de se débrouiller avec un nombre restreint d’unités fait qu’on s’en sort tout de même.
    Enfin, la force de C&C tient au fait que, pour ma part, les deux camps ont des unités assez distincts et complémentaires. Les unités du GDI sont plutôt offensives et bourrines, celles du NOD sont plutôt malines et défensivement appropriés.
    C&C est un jeu « entier ». Et puis, d’une manière générale, j’ai beau adorer C&C, il faut être honnête, une fois qu’on a touché à StarCraft, c’est tous les STRs qui prennent un gros coup de vieux.

    Alerte Rouge quant à lui multiplie les éléments de C&C dans tous les domaines mais pas toujours à bon escient.
    Là, on a affaire à un scénario totalement délirant. C’est marrant certes, mais on y croit pas une seule seconde. Les cinématiques ont fait un réel bond en avant au niveau graphique mais on ne retrouve pas l’intensité de certaines scènes de C&C où on découvre l’ORCA slalomant dans un canyon où celle des essais du canon à Ion, en passant par les apparitions de Kane.
    Le nombre d’unité a été multiplié par deux, mais soyons réaliste, la moitié d’entre elles ne servent à rien. Si la carte ne comporte pas ou peu d’étendue d’eau, alors les alliés sont de base en grande difficulté. Oui, c’est là où je veux en venir, les 2 camps ne sont pas aussi équilibrés. Les Soviets sont beaucoup plus fort à pratiquement tous les niveaux. Ces derniers ont des chars, une infanterie et des structures défensives nettement plus puissantes (et je ne parle même pas des Migs). Les alliés ne peuvent se montrer réellement dangereux offensivement qu’avec les croiseurs et les apaches. Ce point sera nettement rééquilibré dans Alerte Rouge 2 qui par la même occasion corrigera les errements de Tiberian Sun.

    1. Professeur Oz dit :

      pour info, on peut créer des groupes d’unités sur le premier C&C 🙂

      1. Nikeleos dit :

        Tu es sûr ?
        Est-ce que ça n’est pas seulement à partir de la version 95 ?

        1. Professeur Oz dit :

          je n’ai jamais joué qu’à la version de 1995 (sous winwin95) et je créais déjà des groupes !

          1. Nikeleos dit :

            Oui, c’est ce qui me semblait. C’est Alerte Rouge qui a réellement introduit ce concept.

          2. Professeur Oz dit :

            C’est pas du tout ce que j’ai dit : on peut créer des groupes dès C&C en 1995.
            Voir mon message plus bas ^^

          3. Nikeleos dit :

            Je parle bien-sûr de groupe d’unités pré-sélectionnés et assignés à un numéro. On appelle ça les groupes de contrôle.
            La sélection par groupe basique est bien évidement disponible dans la version DOS. C’est l’innovation par rapport à Dune 2 où l’on devait sélectionner ses unités une par une.

          4. Professeur Oz dit :

            La création de groupe de contôle (ctrl 1 à 9 si je me rappelle bien) est possible dès le premier Command&Conquer. Je l’ai refais pas plus tard que hier soir ^^
            http://www.twitch.tv/lacazretro/c/6494606

          5. Nikeleos dit :

            Aaaah, alors c’est ma mémoire qui me joue des tours.
            Du coup, je te crois sur parole. 😀

          6. RetroBob dit :

            Je confirme tes dires puisque même sur Saturn (par une manip’ bien hasardeuse) on peut créer des groupes.

    2. Anfalmyr dit :

      c’est Subby qui parle de la jaquette 🙂

      1. Nikeleos dit :

        Ah, méa culpa.
        Respect Subby <|-)

  7. winnie dit :

    C’est malin ça, vous donner envie de me replonger dans la saga et de revenir à mes premières amours (le STR et le PC).
    J’hésites encore entre Red Alert ou Tiberian sun pour replonger 🙂

  8. Dragonman dit :

    Très bon podcast qui s’écoute d’une traite.

    J’avais jamais fait attention au copié collé du système de jeu de Dune 2 vers C&C, afin de créer un scénario original, et pourtant ça parait tellement évident. En plus Westwood s’est ainsi évité de payer à nouveau des droits afin d’utiliser l’univers d’Arrakis.

    Concernant la gratuité des jeux, EA semble proposer les deux opus dans un pack Command&Conquer sous Origin. Connaissant Origin, je suis pas certain que les jeux tournent, mais il n’y a pas de petites économies quand on s’appelle EA 😉

    Enfin mention spéciale à Oz et sa sélection musicale, je n’étais pas fan de la scène métal lorsque je jouais à l’époque, mais avec le recul, la parenté avec la scène industriel est assez flagrante.

    Quelqu’un a joué à Renegade? c’était une bizzarerie mais qui avait le mérite de démontrer de l’envie de développer autre chose autour de l’univers

    Enfin, vu qu’apparement, vous êtes tous moyens sur ce genre de jeux, ce serait assez épique de vous voir vous affronter sur un STR lors d’une Caz’ en live, Warcraft 2 avec son Battlenet est peut être le plus simple au niveau technique! (Je ne suis pas meilleur, à mon grand désarroi, je me faisais « défoncer » en 7 minutes par un canadien de 11 ans sur Warcraft 3…)

    1. Gerfaut dit :

      Hors de question d’acheter les packs sous origin, LES JEUX SONT GRATUITS depuis février 2010 d’après EA en personne. Un site comme CnCnet.org maintient à l’heure actuelle les liens pour jouer à la campagne solo ET en ligne (321 joueurs à l’heure où j’écris, dont 53 parties d’alerte rouge et 9 de soleil de tiberium).

      Renegade est sympa, mais c’est un FPS limité dans un univers intéressant… si on aime la saga tiberium. Je ne peux que recommander Renegade X, qui tente de remettre le jeu dans un format plus moderne, et qui doit être à l’heure actuelle en beta.

      Pour le multi d’un jeu STR, on y pense, mais il faut les joueurs…. et les jeux 🙂

  9. Procope dit :

    Podcast nickel, comme d’habitude. C’est un vrai plaisir d’écouter ça dans le train lors de mes trajets quotidiens.
    Perso, j’avais pris une grosse baffe sur le premier version Playstation. Autant on était un peu habitué au côté stratégique avec les Tactical, notamment en termes de gestion d’unités, autant le second degré et les scènes filmées étaient extrêmement rafraichissants pour un joueur console comme moi. Je me rappelle que c’est ce qui m’avait attiré en premier lieu.

  10. winnie dit :

    J’ai craqué et installer C&C tiberian sun hier soir (récupérer sur abandonware) à cause vous 🙂

Laisser un commentaire

array(5) {
  [0]=>
  int(2032)
  [1]=>
  int(2008)
  [2]=>
  int(2014)
  [3]=>
  int(2006)
  [4]=>
  int(2025)
}
Revenir en haut