Émissions, Podcasts » Épisode #68 : Super Mario Kart & Mario Kart 64

Aujourd’hui nous vous présentons notre  soixante huitième Podcast de La Caz’ Retro,  nous allons parler de Super Mario Kart et Mario Kart 64 !

Cette semaine, c’est PoulpyBlast  qui a trouvé le sujet de l’émission, effectivement on pouvait retrouver les modes 50, 100, 150cc symbolisés par les billets et pièces !! 

Pour ce nouveau podcast, nous avons le plaisir d’avoir comme invité Mario86 , champion du monde de Super Mario Kart en Time Trial et président de la Fédération Française de Super Mario Kart  où vous pourrez retrouver toutes les informations intéressantes sur les championnats et les événements organisés par l’association.

 .

AVEC

    160494    

        

 .

INVITÉ

 .

Bonne Écoute à tous et n’hésitez pas à nous faire partager vos propres souvenirs  !

 .

Mario Kart Snes & N64

Téléchargez le Podcast « Clic Droit Enregistrer Sous »

 .B

REVUE DE PRESSE

CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR LANCER LE DIAPORAMA

mariokart

(source : abandonware-magazine)

Téléchargez la Revue de Presse

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+
La Caz Retro La Caz Retro

La Rédaction

Commentaires:

34 Commentaires

  1. Altec 21/04/2015 at 07:22 - Répondre

    Rahahahahah trop bon merci merci !!! Jvais me le garder pour le weekend sans les enfants dans les :p

  2. Onclebob 21/04/2015 at 07:41 - Répondre

    Le graal enfin testé

  3. in_amber_clad
    in_amber_clad 21/04/2015 at 09:12 - Répondre

    La team quasi au complet pour ce podcast, ça annonce du lourd.

  4. Oursique
    Oursique 21/04/2015 at 10:21 - Répondre

    Je vais écouter ça à fond les ballons !

    Vous l’avez ? :-D

  5. DaftPakkun
    DaftPakkun 21/04/2015 at 11:45 - Répondre

    Aaah, encore un super épisode de la Caz que j’attendais.
    Vous aviez en plus encore un invité de qualité.

    SuperMarioKart reste mon préféré de la série même si je m’amuse pas mal avec les épisodes plus récents. Mais ce jeu était… dur, même trop dur. Pour moi, c’est l’épisode le plus dur de toute la série. Je considère Vanilla Lake 2 comme le circuit le plus hard ever. Et Rainbow Road est la meilleure de toutes les autres Rainbow Road (ça c’est dit !)
    Il était aussi très injuste. Chaque coureur CPU avait un item spécifique par personnage (DK = banane, Koopa = carapace,…) mais il avait la possibilité de l’avoir de façon infini. Qui n’a pas rager quand Mario et Luigi utilisaient leur étoile lorsque que tu te rapprochais d’eux ou quand tu leur balançait une carapace dessus. Pour les obstacles qu’il y avait sur les circuit, là aussi, c’était unfair car seul les joueurs humain pouvait se les prendre alors que les joueurs CPU passaient à travers. (ceux qui pestent sur les thwomp électriques de la Rainbow Road me comprendront). Pareil pour les pièces, le CPU n’avait pas ce défaut de partir en tête à queue quand il n’avait pas de piece. Bon pour contrebalancer, le joueur avait le droit d’utiliser différents items. Ceci a été corriger à partir de l’épisode sur N64 où une justice a été instauré. Les joueurs CPU n’avaient plus des items à l’infini et etaient obliger de foncer sur un bonus pour pouvoir l’utiliser.
    Le mode Battle, un grand moment. Je reste un fan absolument du mode Battle sur Snes. Avec un pote, on y avait tellement jouer qu’on avait atteint un bon niveau et les affrontements devenaient épiques.
    Un moment que je me rappellerai toujours, c’est un 3 hits combo que je lui avais fait. On était tous les 2 équipés d’une carapace rouge et à un moment de face à face, on les balance. Lui se prend la mienne et j’arrive a esquiver la sienne avec un ptit saut et je fonce sur lui. La carapace fait toute une boucle et trouve mon pote que sur son chemin en le projetant sur une carapace verte qui se baladait. On s’est écroulé de rire sur cette action.

    Sinon merci à Mario86. Je me rappelle l’avoir découvert il y a plusieurs années sur la meilleure chaine de TV de l’univers, Nolife, dans l’émission SuperPlay Ultimate.
    Il a eu l’occasion de tourner 2 émissions, il fallait au moins ça pour ce hit de la Snes. D’ailleurs les vidéos sont disponibles pour les abonnés à Noco (abonnez vous! #propagande), soit gratuitement sur dailymotion via gameblog :

    http://www.dailymotion.com/video/k2ikojJuQpeR661HDf9?

    http://www.dailymotion.com/video/k4J8ap3XW4K29E1NKo3?

    C’est vraiment hallucinant ce qui a été trouvé sur SMK de nombreuses années après. Je vous laisse savourer.

    Un autre aussi moment de SMK qu’il est possible de trouver, c’est de voir Mario86 et Neo s’affronter en mode Grand Prix lors de l’émission Speed Game. Une vrai démonstration technique (beaucoup apprécié la peau de banane lancée par Neo sur Ghost Valley 3 !)

    https://www.youtube.com/watch?v=5WKVF38yxpM

    - Fin du pavé-

  6. VegaBiggs
    VegaBiggs 21/04/2015 at 12:03 - Répondre

    Moi j’ai fais l’impasse à l’époque, jusqu’à Double Dash (pas de consoles Nintendo). Je jouais à Wacky Wheels (1994, soit un an plus tard que Super Mario Kart en Europe) par contre, et c’était de la balle !

  7. Flipounet 21/04/2015 at 15:24 - Répondre

    Très bonne émission, merci !
    Cela m’a donné envie de ressortir ma super famicom et mon mario kart us.
    Mais ce sera sans doute pour un peu plus tard car arrive le 200cc sur Wii U :-)

  8. in_amber_clad
    in_amber_clad 21/04/2015 at 17:31 - Répondre

    Super podcast pour un jeu mythique. En ce moment, vous ne traitez que du lourd !

    Les interventions de votre guest sont de très bonne facture, notamment l’anecdote sur la boule à l’intérieur de la manette que l’on doit limer pour permettre le dérapage régulier. Ca m’a vraiment amusé xD

    Par contre, j’ai limite hâte que vous traitiez de nouveau des jeux « frustrants » pour se marrer sur les aspects pétages de câbles, crises de nerfs (qui a dit Les Sctroumpfs sur SNES ? …….) et revues de presses diaboliques.

    En tout cas, le niveau des podcasts ne faiblit pas, c’est toujours du velours pour nos tympans. Merci.

    • Anfalmyr
      Anfalmyr 21/04/2015 at 18:03 - Répondre

      <3

  9. clockwork
    clockwork 22/04/2015 at 18:25 - Répondre

    J’ai beaucoup aimé aussi, j’ai écouté ça aujourd’hui sur la route du boulot.
    Je suis par contre plutôt de l’avis de Loupign sur le fait que Mario Kart ait graphiquement mal vieilli… moi aussi j’ai souvent du mal à le remettre même si les souvenirs sont toujours top !

  10. Lapino
    Lapino 23/04/2015 at 00:24 - Répondre

    Ah ouais d’accord…. sans déconner les mecs, vous voulez nous faire chialer en fait.

    Après Link to the Past, voici Super Mario Kart. La Caz’Retro, c’est une grosse orgie de nostalgie…

    Je m’écoute ça dès demain !

  11. laguenille 23/04/2015 at 11:53 - Répondre

    Du tout bon et bonne idée d’avoir invité un « pro » histoire de bien se rendre compte des types de performances réalisable sur les jeux.Comme d’habitude frustrant de n’avoir une analyse que des deux premiers épisodes.
    J’aurais aussi voulu un petit éclairage sur les spécificités de chaque pilote car je mets tjrs une plombe à choisir un perso! je lance la question :à vos yeux quels sont les meilleurs persos des deux épisodes? (De mon côté,pour SMK j’ai tjrs pas tranché et pour l’épisode n64 je dirais plus Toad).
    a bientôt les cazeurs

    • Anfalmyr
      Anfalmyr 23/04/2015 at 12:30 - Répondre

      Pour la perf, tjrs prendre Donkey Kong ou Bowser. ce sont tjrs les deux persos joués par les « pros » pck ils ont la meilleure vitesse de pointe.

    • Loupign
      Loupign 23/04/2015 at 17:21 - Répondre

      Dans SMK, les persos sont quatre au final juste le sprite change, Mario/Luigi, Koopa/Toad, Yoshi/Princesse, Donkey/Bowser

    • DaftPakkun
      DaftPakkun 23/04/2015 at 20:57 - Répondre

      Comme l’a dit Anfa, DK et Bowser sont les meilleurs car ils sont les plus rapides en vitesse de pointe. Mais ils sont durs à piloter et ont un démarrage très lents.
      Si tu débute, commence par Toad/Koopa Troopa qui sont très facile à manier, mais ils ne sont pas rapides.
      Ensuite enchaine avec Mario/Luigi qui sont moyens et enfin termine avec DK/Bowser.
      Ne perd pas ton temps à essayer de maitriser Yoshi et Peach qui ont des savonnettes à la place des roues :)

  12. Yetcha
    Yetcha 23/04/2015 at 15:42 - Répondre

    Salut à tous, c’est vrai que c’est sympa d’avoir la team quasi au complet.
    Moi je n’ai joué ni à l’un ni à l’autre lors de leur sortie, mais plus tard oui. J’ai surtout pratiqué la version DS. Comme j’étais toujours seul par contre (le pauv’ gars), j’arrivais à remporter l’or quasi partout en 150cc. Le côté frustrant de Mario Kart est que certaines fois, même si on est fort un débutant peut nous battre avec ces foutues carapaces bleues. Mais bon, c’est son défaut mais aussi sa qualité.
    Par contre je me souviens bien de Power Drift sur CPC. Mais j’ai toujours aimé quand même ces jeux de courses, encore maintenant je kiffe en fait. J’ai même été champion régional d’un Time trial sur Formula 1 97 sur PS1 sur le circuit A1 ring.
    Aujourd’hui je joue encore qqs fois à une des nombreuses versions de Mario Kart ou un de ces clones dont on peut avoir une vue d’ensemble ici
    http://youtu.be/DQJqxJXNdpg
    pour le meilleur et pour le pire.
    Il en manque, ne serait-ce que F1 Race Stars mais les principaux sont là quand même.
    Cette émission me fait regretter de n’être entouré que par des personnes qui n’aiment pas et même crachent sur les jeux vidéo comme le font encore trop souvent les médias généralistes, car Mario Kart c’est quand même le fun absolu en multi!!!

    • Loupign
      Loupign 23/04/2015 at 17:23 - Répondre

      Sympa la vidéo ;)
      T’inquiètes mon entourage ne joue pas au jeux vidéo également :D
      Heureusement que la Caz’ est là !!

    • Mikadotwix
      Mikadotwix 23/04/2015 at 22:41 - Répondre

      Inspecteur Gadget Racing, je ne savais même qu’il existait :)
      Je vais de ce pas regarder de plus près ;)

  13. Julien 25/04/2015 at 22:22 - Répondre

    Oh la la quel podcast encore ! Merci beaucoup ! Moi qui avais un PC et pas de SNES, je me suis bien gavé sur Wacky Wheels en prenant Tigi le petit tigre, avec les hérissons qui traversaient la route :)

    Ce jeu, c’est Mario Kart en plein écran :) (troll inside)

    Jamais été fan ce ces jeux cependant, très sympas en multi mais frustrants en mode solo, car même en jouant comme un fou les adversaires te reviennent toujours dessus dans les derniers mètres.

    Sans troller (encore), je suis un ultra-fan de Diddy Kong Racing. Le mode solo est juste fabuleux.

    Bref, on s’en fout hein ?

    Merci en tout cas pour votre travail !

  14. Lapino
    Lapino 25/04/2015 at 23:51 - Répondre

    Lapino bis… salut les cazeurs ! Me revoilà sur le topic après l’écoute du podcast avec énormément de choses à dire ! :) Sur le jeu, sur mon expérience perso et sur l’émission. J’espère que le roman à suivre ne sera pas indigeste et restera lisible ; s’il y a bien un jeu sur lequel je veux me lâcher, c’est celui-ci !

    Pourquoi ? Tout simplement car Super Mario Kart est number one dans mon top jeux vidéo ever ! Jeu cultissime, qui représente la quintessence (et non quinKessence, hein Subby !! ;) ) du jeu coopératif avec mon cousin.
    Ma première rencontre avec le jeu, c’était à Noel 1992, peu après sa sortie en France. Nous avons toujours été pourris gâtés à Noel mais ce Noel là a été le Graal ultime. Jugez donc, mon cousin avait eu Super Mario Kart et Spiderman X-Men, moi j’avais eu Zelda 3 et Castlevania 4 ! Sitôt les premières parties, nous avons compris que ce jeu nous marquerait à jamais. Mon cousin avec Koopa Troopa, moi avec Bowser, tels furent nos personnages à la première course, personnages à qui nous avons été presque toujours fidèles, les laissant de côté uniquement pour quelques « expérimentations ».

    Comme Subby Kun, nous étions particulièrement fans du mode Grand Prix. Nous avons passé quelques heures sur le mode Battle tout de même mais étions frustrés de voir « l’écran » de l’adversaire et de pouvoir ainsi anticiper certaines attaques vicieuses (et nous allions connaitre un peu le même souci quelques années plus tard sur Goldeneye… comment préparer des embuscades efficaces si l’adversaire n’avait qu’à lever les yeux de qq centimètres pour savoir où nous étions cachés ? voilà l’un des défauts du multijoueurs en écran splitté que les modes online ont su corriger).
    Le mode Time Trial ? j’y ai laissé quelques litres de sueur aussi, exclusivement sur la piste Ghost Valley 1. Cette fois-ci, ce sont mes limites personnelles qui m’ont découragé. Je me voyais déjà célèbre, avec mon nom écrit dans les tableaux d’honneur des High-scores du magazine Nintendo Player… mais quand j’arrivais à approcher de quelques centièmes des temps des meilleurs, le magazine suivant sortait dans les kiosques et je me retrouvais aussitot avec plusieurs secondes de retard… :(

    C’est donc sur le mode Grand Prix que nous avons passé la majorité de notre temps. Vous l’avez dit, en 150cc, c’était quand même pas de la tarte. On s’est donc d’abord entraidé pour débloquer toutes les coupes, dans tous les niveaux de difficulté. Ca passait parfois par le sacrifice d’un des deux pour permettre à l’autre de se placer dans les 4 premiers, condition obligatoire pour passer à la course suivante. Mais il fallait tout de même que le sacrifié fasse le minimum pour finir classé au moins une fois, car dans SMK on a 3 vies pour faire 5 courses ! Il restait une petite astuce… si on finissait 3 fois de suite à la même place, on était gratifié d’une vie supplémentaire !! Autrement dit, valait mieux que le sacrifié finisse 3 fois 7e que 5e, 7e et 6e par exemple.. Et il fallait bien qu’on se sacrifie parfois, car la Special Cup était tout de même assez hard.. et le vieux Mario, un sacré tricheur !!! Putaaaaaain, je crois que c’est le jeu le plus « c’est de la triche !! » que j’ai pu connaitre, et Mario le pilote le plus cheaté de l’histoire (avec la voiture orange de RC Pro-Am…). Je suis étonné que vous n’ayez même pas mentionné cette facette du jeu !! Entre une étoile activée dès qu’on s’approchait d’un peu trop près, un saut inespéré par dessus une banane pile sur sa trajectoire ou encore une remontée à 200km/h après une chute, c’était parfois à s’arracher les cheveux ! Alors petit à petit, nous sommes devenus des anti-Mario… des extrémistes. On s’acharnait littéralement sur lui. Allant parfois jusqu’à lui confier un « garde du corps ». Si l’un des deux parvenait à le foutre en l’air, l’autre s’arrêtait carrément pour attendre Mario et lui en rebalancer une dans la tronche. Sur la Donut Plains de la Special Cup, il y avait un bon spot pour ça : le pont. Il suffisait de poser une banane bien où il faut, Mario se la prenait et chutait dans l’eau. L’autre joueur était là à l’attendre sitôt que Lakitu le reposait sur la piste pour lui balancer une carapace et hop, retour dans l’eau pour le moustachu.

    Quand ça marchait, cela suffisait à nous assurer la tranquillité jusqu’à la fin de la compétition. En effet, si on enlevait les interventions des joueurs « humains », le jeu était assez linéaire dans le sens où tous les persos CPU suivaient la même trajectoire et le classement établi restait toujours le même. Du coup, si un perso finissait 6e sur la première course (plutôt que 1er pour Mario par exemple), et bien son classement « par défaut » jusqu’au bout de la compétition devenait 6e. Je crois que c’est à partir de là que nous avons commencé à vouer un véritable culte au jeu ; quand nous avons commencé à jouer pour l’intérêt de la course, et non pour notre classement personnel. On jouait toujours pour gagner certes, mais notre but premier était de créer un suspense de dingue : varier le classement en s’assurant que les cadors ne finissent pas premiers, faire en sorte que les « buses » style Donkey ou Toad parviennent à décrocher quelques points… et je peux vous dire que ce n’était pas une mince affaire. Entre ceux qui trichaient comme des porcs, Mario en tête, et ceux qui se trainaient lamentablement, l’objectif était si compliqué que nous avons retrouvé immédiatement un challenge bien hardu ! Même sur Mario Circuit 2 qui permet, avec une banane ou une carapace bien posée avant les boosters et un tremplin, de faire refaire toute une boucle à la victime, on avait du mal à arriver à nos fins ! Et même si on gagnait la compét’, si on voyait un classement final avec 3 persos sans le moindre point, c’était pour nous un échec.

    C’est d’ailleurs de cette façon que nous avons fait perdurer une « tradition de Noel » : chaque 24 décembre, on s’est retrouvé avec mon cousin pour se faire une compét’ regroupant les 4 Cups et au cours de laquelle le but était non seulement de gagner, mais aussi de rapporter des points à notre pilote « jumeau » : Toad pour lui, Donkey Kong pour moi. Les obligations familiales, la naissance de mon fils nous ont malheureuement contraint à casser cette tradition il y a 2 ans. Mais bon… j’ai 35 ans aujourd’hui, je vous laisse faire le calcul, ça fait tout de même un paquet d’années que la Super Nintendo a été allumée chaque 24 décembre !

    Une autre façon de jouer nous a bien fait délirer… enfin,surtout mon cousin qui était très fouineur : chercher des raccourcis ! Tandis que je disputais les courses normalement, lui se promenait sur la map, cherchant le moindre trou dans une barrière, ou la moindre possibilité de gagner quelques secondes. C’était plutot fun de le voir au loin labourer les prairies tandis qu’on se tirait la bourre avec les frères moustachus ! C’est comme ça qu’il a trouvé qu’avec une plume, on pouvait s’épargner quasiment un tiers de la course Vanilla Lake de la Special Cup !

    Sinon, il y a une autre feature que vous avez évoquée, sans trop rentrer dans le détai : la possibilité de faire du « stock-car ». C’est d’ailleurs l’un des rares (si ce n’est le seul…) jeux de la série qui accorde aux collisions une si grande importance. Et c’est sans doute ce qui fait la grande différence pour moi entre SMK d’un côté, et tous les autres épisodes d’un autre. C’est un aspect du gameplay qui n’est vraiment pas anodin. Si vous prenez Bowser (ou Donkey), vous pouvez carrément éjecter les concurrents dans l’eau ou les ravins juste en les percutant ! Ou, dans un autre registre, faire obstruction de votre corps gras et flasque. Je peux vous dire qu’une Koopa lancée pleine bourre qui se heurte à un gros sac comme ça, elle s’arrête net ! La faute a des pistes trop larges notamment, MK64 avait délaissé complètement cet aspect pourtant excellent.
    C’est d’ailleurs le gros reproche que je fais à MK64, qui dans mon coeur n’a pas été digne de prendre la relève de l’épisode canonique : ses pistes. Trop larges, parfois trop longues comme vous l’avez dit, on se retrouvait facilement seul sur tout un pan de course…. à se faire chier. Quant au mode GP à 4 joueurs, même reproche : à 4 sur la piste, on était vite dispersé. J’aime autant faire une course à 2 avec 6 « bots »… on a l’impression d’une course vivante au moins…

    Vous avez parlé des dérapages turbo… Mario86 disant même qu’on avait l’impression d’un moteur en sur-régime en bout de courbe. C’est exactement ça ! Et c’est là aussi que SMK a fait dès le départ mieux que ses successeurs. Ce n’est peut-être qu’un détail, mais le simple aspect visuel de ces turbos (flammes bleues et jaunes) dans les autres épisodes m’a toujours gêné. Dans SMK, ça ne se voyait pas, ça se sentait dans le moteur !

    Bon aller…. je vais m’arrêter là, la raison (et le sommeil !!) l’emporte sur la passion… Encore merci pour ce bon podcast les gars. Je ne peux pas cacher que j’ai été un p’tit peu déçu que certains aspects du jeu aient été juste survolés et que le podcast n’ait pas été plus long. Mais, vous l’avez compris, pour ce jeu, qui est MON jeu ULTIME, je n’en ai jamais assez…

    Bonne nuit La Caz’ !!

    PS. Si j’ai si peu parlé de MK64, c’est parce qu’il ne m’a vraiment pas marqué. J’y ai joué beaucoup à sa sortie, car un pote achetait tout ce qui se faisait sur 64 pour les « after-lycée »… On y a passé de bonnes soirées, mais jamais ô grand jamais je n’y ai retrouvé les sensations de SMK (même chose et même sanction pour Bomberman 64…).

    • Loupign
      Loupign 26/04/2015 at 09:30 - Répondre

      Le pavé !! ;)
      C’est toujours difficile d’aborder un jeu ultra connu dans un podcast, on a tenté de synthétiser au mieux.
      Je te rejoins complètement sur le fait que Mario était cheaté, d’ailleurs les autres adversaires ont des armes que l’on ne peut avoir en tant que joueur (boule de feu, champignon, oeuf)
      Je me souviens également bloquer le passage des autres concurrents avec mon pote :D

    • DaftPakkun
      DaftPakkun 27/04/2015 at 23:08 - Répondre

      Pour les CPU cheatés, il valait mieux jouer DK que Bowser.
      En effet, quand tu prenais Bowser en 1er player, les CPU en tête étaient Mario et Luigi et leurs étoiles invincibles alors qu’avec DK, tu te tapais Toad et Bowser.
      C’est marrant, moi aussi avec un pote, on s’amusait a changer ce classement établis d’avance et on s’amusait à chambouler ce classement, on recommençait même les courses pour ça. Des fois, l’un faisait la course normal et l’autre prenait le circuit a contre sens et campait dans la zone de bonus pour péter les CPU ^^

  15. Lapino
    Lapino 26/04/2015 at 15:33 - Répondre

    Mais faut pas synthétiser les mecs !! Faut pas !! ;)
    Ou alors très peu, mais c’est un tel plaisir de vous écouter que des podcasts de + de 2h passeront très bien !
    Je ne vois jamais le temps passer quand je vous écoute !

    • in_amber_clad
      in_amber_clad 27/04/2015 at 09:40 - Répondre

      Je suis carrément d’accord, n’hésitez pas à rallonger la durée. Plus c’est long, plus c’est bon :)

      • Anfalmyr
        Anfalmyr 27/04/2015 at 11:14 - Répondre

        oui et non. Déjà qu’on fait deux podcasts par mois, si on rallonge la durée, la plupart des gens vont lâcher l’affaire ;)

      • Professeur Oz
        Professeur Oz 27/04/2015 at 15:32 - Répondre

        Très mauvaise idée.
        Beaucoup de gens n’ont pas 2h a consacrer à l’écoute d’un podcast. Moi même je trouve que c’est trop long.
        Hormis Gamerside et Zqsd, il n’y a aucun podcast qui sache tenir le rythme et la qualité passées les 120 min.

        • DaftPakkun
          DaftPakkun 27/04/2015 at 23:10 - Répondre

          Mais si, osez vous aussi les podcasts > 2h ! C’est tellement bon :D

  16. Yetcha 27/04/2015 at 15:43 - Répondre

    Podcasts de plus de 2h qui tiennent la route, il y a aussi Je Game Moi Non Plus et Les Podcasts de Mo5.com

    • Professeur Oz
      Professeur Oz 27/04/2015 at 18:44 - Répondre

      mon avis est bien entendu tout à fait personnel (pléonasme inévitable ^^)

  17. Fei 29/04/2015 at 13:12 - Répondre

    Un podcast bien sympa :)
    Comme toujours !

    Le Mario 64 était vraiment excellent. Je prends encore plaisir à y rejouer à 4 joueurs, mais c’est vrai qu’on reste pas mal sur le mode Battle plutôt…

  18. Mopral
    Mopral 12/08/2015 at 08:52 - Répondre

    Perso, je n’ai pas du tout connu SMK, n’ayant pas eu de SNES, mais j’ai commencé avec MK64, que j’ai adoré à l’époque !

    N’ayant pas d’amis (triste), j’ai souvent joué en mode grand prix, mais j’adorais le mode Battle quand j’en avais l’occasion (surtout sur la map block fort).

    Par contre, un point dont je me souviens, c’est la triche systématique de l’IA…

    Genre, dans Yoshi Valley, on peut se faire ecraser par un oeuf géant. Et bien si l’IA se faisait écraser et qu’on filait devant, 2 secondes plus tard, elle nous talonnait ! (alors que c’est normalement beaucoup plus long…). Idem sur l’autoroute, l’IA se retrouvait avec des items alors qu’il n’y avait aucune caisse bonus à proximité !

    Mise à part ça, j’ai passé des bons moments, et je me souviens encore de quelques raccourcis (fumeux ou non) que j’appliquais pour avoir des victoires faciles ^^

Laisser un Commentaire