Émissions, Podcasts » Épisode #66 : Zelda 3

Aujourd’hui nous vous présentons notre  soixante sixième Podcast de La Caz’ Retro,  nous allons parler de The Legend of Zelda : A Link to the Past !

Cette semaine, c’est  Mopral qui a trouvé le sujet de l’émission, effectivement on pouvait retrouver la machine à explorer le temps de Herbert George Wells et la chanteuse Pink, A Pink to the Past !!

Pour cet épisode de la série Zelda , nous recevons comme à l’accoutumée Sirocco qui nous parle notamment du speedrun sur ce jeu.

 .

AVEC

    160494    

       

 .

INVITÉ

 .

Bonne Écoute à tous et n’hésitez pas à nous faire partager vos propres souvenirs de ce jeu !

 .

Zelda 3

Téléchargez le Podcast « Clic Droit Enregistrer Sous »

 .

REVUE DE PRESSE

CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR LANCER LE DIAPORAMA

zelda3

(source : abandonware-magazine)

Téléchargez la Revue de Presse

 

BONUS: LA SALLE SECRÈTE CHRIS HOULIHAN

 .

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+
La Caz Retro La Caz Retro

La Rédaction

Commentaires:

64 Commentaires

  1. Cybernemrod 24/03/2015 at 07:55 - Répondre

    Oh Purée. Je viens tous les jours sur ce site sans jamais commenter et là je vois…Zelda 3!!!

    Clairement l’un de mes plus grands souvenirs de joueur. Je suis en train de me faire tous les « bonus stage » de la Caz, ensuite Splinter Cell….puis enfin j’écouterai celui-ci!

    • Loupign
      Loupign 24/03/2015 at 12:46 - Répondre

      Au moins, tu auras posté un commentaire grâce à ce podcast :D

      • Cybernemrod 24/03/2015 at 20:54 - Répondre

        Et pas seulement grâce à ce podcast. Je vous suis depuis le départ mais le manque de temps fait que je ne commente que très peu sur chacun des sites que je fréquente.

        A cause de mon métier, si je veux pouvoir continuer à pouvoir faire du sport, je n’ai le temps que d’écouter des podcasts. Je ne joue plus qu’à Street Fighter 2 et Street Fighter 4 pour ne pas perdre trop mon niveau.

        Mes genres de prédilection sont pourtant la baston 2d et les RPG…les deux prennent beaucoup de temps…

        Sachez en tout cas que vous êtes très appréciés de personnes qui ne commentent jamais.

        Moi qui aimerais tant avoir du temps de rejouer aux vieux jeux, je suis en tout cas content de pouvoir vous écouter.

        Continuez comme ça les gars. Je vous place au même niveau que Ken Bogard et Gamerside niveau talent.

        Dans ma bouche c’est un gros compliment.

  2. Dopamine
    Dopamine 24/03/2015 at 08:35 - Répondre

    Content que tu t’éclates ! :)

    • Cybernemrod 24/03/2015 at 20:55 - Répondre

      Votre site déchire. Félicitations à toute votre équipe.

  3. Dominique 24/03/2015 at 10:03 - Répondre

    J’ai de la marge sur mon forfait 3g …. Vous allez m’accompagner dans ma journée de boulot. Merci a toute l’équipe de la caz retro

  4. Oursique
    Oursique 24/03/2015 at 10:42 - Répondre

    Moi qui suis en train de jouer à Link Between Worlds, ça sera l’occasion de raviver mes souvenirs pour voir ce qu’ils ont gardé de l’original.

  5. Mikadotwix
    Mikadotwix 24/03/2015 at 11:01 - Répondre

    Il est excellent le between worlds :)
    Mikadette est dessus depuis un gros mois.
    Vivement que je puisse lui piquer et finir mon aventure :)

  6. clockwork
    clockwork 24/03/2015 at 15:49 - Répondre

    Oui il est dans ma liste le between worlds, concernant Zelda 3, ça fait un moment que je souhaites le refaire, le podcast m’a donné super envie de m’y remettre plus vite que prévu quand j’aurai fini mes jeux actuels.

    Par contre j’ai un doute, Dopa, on rentre comment dans le château déjà ?

  7. VegaBiggs
    VegaBiggs 24/03/2015 at 16:30 - Répondre

    Encore une fois, c’est fou ce que les jeux que vous traitez se retrouvent ailleurs en même temps ! La très suivie SpeedGame à proposé un speed run de Zelda 3 cette semaine. Versions no glitch et glitch.

    • Subby Kun
      Subby Kun 24/03/2015 at 21:20 - Répondre

      Cela nous fait halluciner aussi. Je crie au complot XD

      • Anfalmyr
        Anfalmyr 24/03/2015 at 22:59 - Répondre

        Tellement ^^

  8. Moniqueduterter 24/03/2015 at 21:17 - Répondre

    « La version GBA était pas mal » Loupign
    Si on passe au dessus de l’OST oui ^^ https://www.youtube.com/watch?v=5W9aQwz5X-Q&list=PLF5CB1B43BA23DDBF&index=18

    • Loupign
      Loupign 24/03/2015 at 21:32 - Répondre

      D’ailleurs, c’est pas dans cette version où link parle ? Enfin il pousse des cris, il me semble.

      • Moniqueduterter 24/03/2015 at 22:30 - Répondre

        Oui on dirait des digits de Ocarina of time

  9. dodom01
    dodom01 24/03/2015 at 21:58 - Répondre

    C’est a cause de zelda 3 que une fois dans ma jeunesse, j’ai appellé le sos nintendo. Je suis incapable de dire quel endroit du jeu, mais il fallait courir et rebondir sur un mur pour passer par dessus un trou. Et ça , j’avais pas capté. Le mec au bout du fil m’a donné la réponse en deux secondes, pas de au revoir de sa part , communication terminée !

  10. VegaBiggs
    VegaBiggs 25/03/2015 at 12:08 - Répondre

    Je n’ai pas joué aux Zelda à l’époque, mon premier est Ocarina of Time, et je n’ai pas le facteur nostalgie qui m’encombre. Donc quasiment objectivement, je dis que le look de link dans ce jeu est franchement moche ! Pas seulement ses cheveux roses mais l’entièreté du sprite est à refaire et a été refait. Le style 4swords/minish cap est parfait !

    Par contre, la maîtrise musicale de cet épisode est incroyable, c’est à peine si ces thèmes ont étés modifiés depuis (dans les Zelda plus récents).

    J’ai trouvé une vidéo de la version stellaview, BS Zelda, avec les musiques réorchestrées :
    https://www.youtube.com/watch?v=HuUxfjwRSwk

  11. Neil Queue 25/03/2015 at 14:22 - Répondre

    Excellent le passage sur oberkampf et l’arnaque au Street Fighter II!

    C’était pas SD Great Battle par hasard le jeu « remplaçant » ?

  12. clockwork
    clockwork 25/03/2015 at 19:30 - Répondre

    Perso j’adore le sprite de Link sur cet épisode, Je préfère celui de mon premier Zelda, c’est à dire Link’s Awakening sur Gameboy mais moi il ne m’a jamais dérangé !

  13. DaftPakkun
    DaftPakkun 26/03/2015 at 14:54 - Répondre

    Un des gros jeux que j’attendais. Un des premiers jeu que j’avais loué avec la SNES à l’époque.
    C’est un des meilleur hits sur cette console.
    Ce jeu est beau, même aujourd’hui. J’y ai rejoué encore il y a qques mois et j’ai fait 2 épisodes du Satellaview récemment.

    La carte intégré dans le jeu, à l’époque, c’était une des plus grosses surprises que j’ai eu ainsi que la découverte du monde des Ténèbres.

    L’ambiance complètement maitrisée, les musiques sont fantastiques – d’ailleurs merci pour ce long extrait au debut du podcast (fait exprès … ou pas :p).

    Merci pour cet épisode et pour la participation SiropDocco avec ces éclairements de speedrunner (merci pour l’info des donjons sur la même carte).

    Et merci Mikado pour la dédi ;p

  14. Altec 27/03/2015 at 12:31 - Répondre

    Un grand merci pour ce podcast encore une fois complet sur cette pépite de la snes, ca tombe pile poil je viens de le finir again !

  15. Ombre de Loup
    Ombre de Loup 27/03/2015 at 15:30 - Répondre

    Tout comme Cybernemrod au-dessus, je vous écoute régulièrement et je passe souvent sur le site sans pour autant y laisser mon emprunte (pour le meilleur ou pour le pire :p). Mais là, il m’est juste impossible de ne pas poster un « petit » commentaire.

    Cet opus de Zelda est spécial pour moi à bien des égards. Il s’agit d’un des rares jeux que j’ai fait à plusieurs reprises tout au long de ma carrière de joueur (sur SNES et GBA), moi qui aie tendance à me lasser assez vite et à passer à autre chose une fois un jeu terminé. Mais surtout, il s’agit de mon tout premier jeu sur ma toute première console de salon (si l’on excepte Street Fighter 2 vendu avec la SNES à l’époque).

    Tout a été dit dans le podcast, je ne vois pas bien quoi ajouter, ce jeu est tout simplement intemporel. Au rayon des anecdotes personnelles, je me souviens avoir passé beaucoup de temps à parcourir le livret et à dessiner encore et encore Link et tout son équipement. Je me souviens aussi avoir complètement saccagé le dit livret en entourant au crayon chaque nouvel objet acquis durant l’aventure (oui, je m’en veux… beaucoup…).

    Un mot sur A Link Between Worlds: j’ai adoré le jeu, le visuel est splendide, l’effet 3D réussi et il regorge d’énigmes malines et de clins d’oeil aux divers opus de la série. Il fait bien le job, il remplit le cahier des charges d’un Zelda, mais ne me laissera pas une trace indélébile comme son prédécesseur… Comment le pourrait-il en même temps? L’adulte que je suis a sans doute plus de mal à s’émerveiller que le gamin que j’étais… Il n’en reste pas moins un titre à faire, aussi bien pour ses qualités intrinsèques que pour les petites touches de fan service.

    Merci à toute l’équipe pour cette plongée nostalgique. C’est toujours plaisant de vous entendre débattre, et encore plus sur un jeu qui nous a vraiment marqué.

    • Loupign
      Loupign 27/03/2015 at 19:48 - Répondre

      Quand j’étais môme, je décalquais Mario, Link.. dans le Club Nintendo pour les reproduire sur des feuilles avec leurs costumes de différentes couleurs :D

      • VegaBiggs
        VegaBiggs 30/03/2015 at 15:38 - Répondre

        Moi quand j’étais gosse je dessinais des zombies de Doom se faire tronçonner, empaler et cribler de balles. Ma mère a maintes fois contemplé l’idée de me faire voire un psy… Mais de la même façon que vous n’êtes pas devenus des démolisseurs de poteries en collant, je ne suis pas devenu un psychopathe ! Je crois que le côté mignon des jeux Nintendo a surtout l’intérêt de rassurer les parents.

  16. RetroBob 29/03/2015 at 12:45 - Répondre

    Ce test de Joypad! Ma première revue de jeux vidéo achetée à l’époque et je me souviens clairement du contexte: la couverture Tortue Ninja qui déchirait tout (encore aujourd’hui).
    Un magazine que je possède encore.
    Mais déjà minot, le test de Zelda m’avait interloqué: une seule page et une « langue française qui facilite le jeu » en point négatif.

  17. Julien 29/03/2015 at 22:49 - Répondre

    MERCI à vous pour ce super podcast (un de plus !).

    Je vous écoute d’Irlande, au taff, et mes mercredi « lendemain de Caz Retro » sont devenus une sorte de rituel ici !

    • Anfalmyr
      Anfalmyr 30/03/2015 at 00:04 - Répondre

      ça fait plaisir ce genre de com’ :)

  18. Professeur Oz
    Professeur Oz 30/03/2015 at 20:37 - Répondre

    Pour revenir sur le fait que Joypad n’ait consacré qu’une seule page à ALTTP lors de sa sortie française, c’est peut-être tout simplement parce qu’ils l’avaient déjà testé en japonais dans Joystick (avec que Joypad ne voie le jour d’ailleurs)
    http://download.abandonware.org/magazines/Joystick/joystick_numero023/Joystick%20023%20-%20Janvier%201992%20-%20Page%20106.jpg

    http://download.abandonware.org/magazines/Joystick/joystick_numero023/Joystick%20023%20-%20Janvier%201992%20-%20Page%20107.jpg

    • Anfalmyr
      Anfalmyr 31/03/2015 at 00:47 - Répondre

      c’est ce qu’on disait sur le fait que c’est débile d’attendre du lecteur qu’il ait tous les numéros et qu’il s’attarde forcément sur la rubrique import alors qu’on est en droit de s’attendre à une couverture complète lors de la sortie française :)

      • Professeur Oz
        Professeur Oz 31/03/2015 at 19:16 - Répondre

        Je crois plutôt que la politique d’édition de la plupart des mag étaient de laisser le plus de places aux nouveautés. Même si ça peut paraître choquant pour un jeu comme ALTTP, pourquoi faire 4 (ou même 2) pages sur un jeu dont on a déjà largement parlé dans d’autres numéros alors qu’il y a d’autres nouveautés à traiter.
        Je rejoins sur le fait que ce choix est quand même assez étonnant pour un jeu aussi grandiose et vendeur qu’un Zelda !

  19. Yetcha
    Yetcha 31/03/2015 at 07:33 - Répondre

    Bouh, honte sur moi, je n’ai fait que les 2 Zelda sur DS Phantom Hourglass et Spirit Tracks…
    Mais ça fait un paquet de fois que je fais 1h de Zelda 3 et comme j’y reviens 1 an après, je refais encore et encore la première heure. Faut vraiment que je m’y mette.
    Je ne savais pas que c’était le premier jeu de ce genre à être en français, jeu historique par cet aspect là en plus! Mais bon, k’anglais avait du bon car encore aujourd’hui je garde un paquet de vocabulaire issu de mes jeux ET des notices!
    La partie speed run j’ai adoré bien qu’un peu technique, je n’y connais rien et j’ai trouvé ça passionnant merci.
    Pour le chara designer des cheveux de Link j’ai une info, il a été viré de chez Nintendo peu de temps après la sortie du jeu et a trouvé refuge chez Sony un peu plus tard, il a bossé sur Tombi!, ils ont aimé puisqu’il récidive avec Tombi 2 (qui est bcp moins bon soit dit en passant…) XDDD

    • Loupign
      Loupign 31/03/2015 at 12:08 - Répondre

      Énorme l’anecdote sur le chara designer :D Merci

  20. Procope 31/03/2015 at 22:34 - Répondre

    Très bon podcast.
    Je n’y ai pas joué à l’époque, je n’avais qu’une Megadrive, mais je me le suis acheté y a pas longtemps sur snes et je me le fais actuellement. Je suis d’accord avec tout ce qui s’est dit globalement.

    La direction artistique est très bonne, mais Nintendo ne s’est quand même pas foulé au niveau de la diversité des environnements, que ce soit en terme de design, de couleurs, d’éléments, etc. Certes, c’est très homogène, très cohérent, mais ça reste un peu pauvre si l’on compare par exemple à Phantasy Star 3 (1991 aussi). C’est également quand on considère l’histoire que l’on remarque à quel point cela n’entrait guère en compte à l’époque dans les tests. Rien que pour ça, ce Zelda 3 se prendrait un gros carton rouge maintenant. Et à l’époque, le PS2 ou 3 (encore eux) étaient infinimement plus audacieux, donc je vous rejoins quand vous parlez d’épisode consensuel. On lui pardonne beaucoup parce que l’expérience est encore marquante.

    Sinon, bon, je suis toujours très circonspect après la chronique revue de presse quant à la qualité de la presse de l’époque. Je suis allez relire ces articles grâce à abandonware et c’est à se demander si les gars bossaient vraiment ou se contentaient de reprendre les arguments du dossier presse concocté par Nintendo et deux trois points de la notice. Bon, je sais que l’esprit critique était vraiment pas le fort de ces magazines, et que leur lectorat était en très grande majorité très jeune (enfin, j’espère – moi je l’étais) mais je suis toujours étonné de constater qu’il y avait zéro recul, zéro réflexion sur le gameplay.

    Je conseille la lecture de cet entretien avec Miyamoto de 1991, passionnant : http://www.glitterberri.com/a-link-to-the-past/development-interview/

    Pour les amoureux de Zelda je conseille ce blog d’un fou de la série, très cool : http://www.link-tothepast.com/tag/zelda/

    • Professeur Oz
      Professeur Oz 31/03/2015 at 23:25 - Répondre

      Pour l’histoire, je ne suis pas du tout d’accord.
      Un jeu n’a pas besoin d’avoir une histoire pour être excellent et les jeux Nintendo en sont de parfaits exemples.
      Aujourd’hui, on accorde trop d’importance à cette notion « d’histoire » ou de « narration », à tel point que même certains développeurs en viennent à sacrifier l’expérience de jeu au profit de l’histoire, ce qui est une hérésie vu le média.

      L’histoire de Zelda n’a jamais été que celle que je me racontais lorsque j’y jouais, et ça vaut tous les récits dans tous les manuels du monde :)

  21. procope 01/04/2015 at 17:56 - Répondre

    Qu’un jeu d’aventure n’ait pas besoin d’une histoire c’est quand même fort de café. On est très indulgent envers zelda parce qu’on considère que le récit passe par le gameplay et qu’il n’aurait pas besoin d’histoire. Je comprends ton opinion mais imaginez le résultat si la team avait pris plus de cinq minutes sur l’histoire. Développer une putain d’histoire empêche pas un gameplay aux petits oignons. Nintendo a toujours été fainéant dans ce domaine et c’est dommage.

    • Professeur Oz
      Professeur Oz 01/04/2015 at 18:13 - Répondre

      je considère juste qu’une histoire est secondaire pour un jeu, quel que soit son genre.
      Et je constate juste qu’il y a certains jeux qui « gâchent » leur gameplay en voulant à tout prix y mettre une histoire.
      Pour un jeu vidéo, le principal, le plus important, c’est le gameplay, et l’histoire doit le servir et non le contraire.
      D’ailleurs, en ce qui concerne, je ne vois pas beaucoup de jeux qui m’aient marqué pour leur histoire.

      • Anfalmyr
        Anfalmyr 01/04/2015 at 18:41 - Répondre

        là ça parle d’Hotline Miami 2 ^^

        • Professeur Oz
          Professeur Oz 01/04/2015 at 19:01 - Répondre

          Oui, ce n’est pas le seul mais c’est le plus récent qui me vienne en tête !

          • Yetcha
            Yetcha 01/04/2015 at 19:54 -

            Il y a aussi Brothers : Tales Of Two Sons
            Moi j’en ai pleuré à un moment, et le gameplay est plutôt original.

          • Professeur Oz
            Professeur Oz 01/04/2015 at 20:08 -

            Bah l’histoire de Brothers est cliché au possible dans le genre « non mais là faut pleurer tu vois »
            Le gameplay a de bonnes idées mais trop peu exploitées à mon goût.
            Par contre j’ai adoré le fait de deviner l’histoire du monde qui nous entoure simplement en observant les éléments du décor :)

          • Yetcha
            Yetcha 01/04/2015 at 20:37 -

            Et la série de Metal Gear, réputée pour sa profondeur de scénario. Moi perso je trouve que c’est du grand n’importe quoi, on n’y comprend que dalle et Kojima est un mec qui a parfois quelques bonnes idées mais qui en a aussi souvent de très mauvaises.

      • Procope 01/04/2015 at 22:40 - Répondre

        Etant un gros amateur de RPG, je ne pourrais jamais faire passer l’histoire pour un simple « plus », mais sur un Zelda, effectivement, ce n’est pas nécessaire pour que le jeu soit marquant, on est d’accord. Je pense simplement que le jeu aurait pu être encore meilleur.

        Ouais, y a peu de jeux marquant pour leur histoire, probablement parce que ça exige des compétences très particulières et un profil plus difficile à trouver je suppose. Et oui, ce n’est pas le coeur du jeu vidéo, ça doit toujours servir le gameplay.

        Concernant Metal Gear, et j’en parle d’autant plus volontiers que je suis un fan de la série, on a souvent confondu profondeur et ampleur du scénario. L’histoire ne casse pas trois pattes à un canard pour les amateurs de romans militaires mais l’irruption du politique voire du géopolitique était très nouveau et l’est d’ailleurs encore à bien y regarder, et la réécriture de l’Histoire (la baie des cochons pour le Snake Eater par exemple) exigeait d’avoir certaines références pour ne pas se sentir paumé. Kojima a toujours pris de grands thèmes pour en tirer des sortes de fables politiques ou éthiques (le final du Solid 2, extraordinaire), mais n’a pas toujours su éviter le bavardage (dans Guns, c’est terrible ces cut scenes de 5 minutes…). Pour moi, c’est donc plutôt la mise en scène de la grande histoire pour servir la petite histoire (celle du jeu) qui est très aboutie.

  22. Lapino
    Lapino 01/04/2015 at 21:58 - Répondre

    J’avais pris une résolution, je n’ai pas réussi à m’y tenir. Je reste un fidèle poditeur de la Caz, mais pas aussi assidû que je le souhaiterais. Et je n’ai même plus le temps de venir poster à chaque fois.. :(

    Mais là, Zelda 3 quoi !!! :)

    Alors, je fais d’abord une petite aparté sur le podcast Splinter Cell que j’ai beaucoup apprécié même si je n’ai fait aucun épisode de la série. Cela m’a permis d’apprendre, entre autre, que s’il y a un épisode à faire, c’est le Chaos Theory, alors que je vivais avec une énorme idée reçue comme quoi c’était le moins bon de la série.. Comme quoi !

    Revenons à nos moutons : Zelda ! Excellent podcast encore une fois. Un podcast marathon dont je n’ai pas vu le temps passé. Dommage que le Prof Oz n’ait pas pu être là, sinon c’était la Dream Team ! Ce jeu l’aurait bien mérité !
    Vous avez bien couvert le sujet, et les poditeurs en ont même remis une couche en com alors je n’ai pas grand chose à ajouter.

    Par contre, je partage assez l’avis qui a été émis durant l’émission rapport à l’habile mélange, presque impalpable, entre la quête principale et les quêtes secondaires. Le plaisir de se promener, de fouiner, à la recherche d’objets, de donjons et de grottes, sans vraiment savoir si on suit la trame principale.
    Je vais peut-être en faire hurler certains, mais j’assume : ce plaisir, je l’ai retrouvé récemment dans un jeu merveilleux : Darksiders II. Je me permets cette parenthèse car c’est pour moi le digne héritier de la saga Zelda (encore plus que certains épisodes récents même). Pas encore trop le premier Darksiders, qui avait été pourtant comparer de nombreuses fois au maître Link, mais le deuxième est clairement un Zelda-like qui a de la gueule ! Comme son modèle, on oublie assez vite l’histoire pour se concentrer finalement sur la recherche, les promenades, la résolution de donjons, et avec cette agréable impression de pouvoir aller un peu partout pour découvrir des choses qu’on était pas forcément censés découvrir à ce moment là. Et pendant un paquet d’heures de jeu !!!. Le plaisir que j’avais eu étant jeune en jouant à Zelda 3, puis à d’autres épisodes par la suite, je l’ai vraiment retrouvé avec Death la faucheuse….

    Sur ce, encore une fois félicitations pour votre boulot les gars ! J’ai l’impression qu’on est plusieurs dans le même cas, à ne pas pouvoir vous écouter autant qu’on le voudrait, à ne pas pouvoir venir mettre un com à chaque fois, mais dites vous bien que c’est toujours avec le même plaisir qu’on vous écoute. Continuez comme ça les mecs… :)

    • Loupign
      Loupign 01/04/2015 at 22:05 - Répondre

      Tellement d’accord avec toi sur Darksiders 2, j’avais bien aimé le 1, Subby m’avait prévenu que le 2 était excellent, au final j’ai tapé 25h dessus !!
      J’attends de refaire ma config PC dans quelques temps pour le refaire en ultra, je trouve la direction artistique vraiment belle.

      • RetroBob 02/04/2015 at 13:20 - Répondre

        Le problème de Darksiders 2 (qui est un excellent jeu) est son manque de finition (probablement dû aux problèmes financiers de l’éditeur de l’époque). Et le jeu est clairement fini à l’urine pour tenter de renflouer les caisses.
        Problème majeur: le dernier boss! C’est un peu comme toquer à la porte de quelqu’un. Celui-ci ouvre, vous l’assommez en lui dégommant un pin dans la tronche et vous partez en lui tournant le dos. Sans soucis aucun.
        Bref, un rôle de figurant!
        Pourtant le jeu m’a donné du fil à retordre. Mais là, j’ai été dépité.
        Ensuite il reste bien 2 ou 3 quêtes, mais après… à part l’arêne de combat…. c’est un peu « mort »…

        Avec Zelda 3, même lorsque l’on a recueilli tous les fragments de coeurs, l’atmosphère du jeu nous intrigue et nous fait continuellement croire qu’il y a quelque chose de caché à découvrir.

    • Professeur Oz
      Professeur Oz 01/04/2015 at 23:04 - Répondre

      j’étais pas sur ce podcast parce que ça ne sert à rien d’être trop nombreux sinon ça devient vite inaudible…
      Et puis pour ce que j’ai à dire sur Zelda 3 …

  23. Yetcha
    Yetcha 02/04/2015 at 07:44 - Répondre

    Tjs pour professeur Oz, je cherche des jeux avec histoire ET gameplay au top… Ton avis?
    Full Throttle
    Indiana Jones The Fates of Atlantis
    Monkey Island
    Day Of The Tentacles
    Grim Fandango
    …. Non? Toujours pas?

    • Anfalmyr
      Anfalmyr 02/04/2015 at 12:50 - Répondre

      gameplay au top sur des pnc ^^

    • Yetcha
      Yetcha 02/04/2015 at 13:34 - Répondre

      Je n’avais pas précisé puisque je pensais que cela était évident, avec les exemples cités en dernier, il faut se remettre dans le contexte pour pouvoir apprécier le gameplay bien sûr! C’est un peu comme si on disait que le King-Kong premier du nom (1933) a des effets spéciaux pourris… Ben en fait non une fois remis dans son contexte.
      Moi les PnC de la « grande époque » je trouvais ça carrément génial d’inventivité de chercher dans l’écran avec son pointeur, tenter un verbe action après réflexion, assembler des objets etc… C’était vraiment génial. Tient il y a aussi « Les passagers du temps ». Non? Toujours pas?
      Je ne cherche pas à absolument en trouver un mais quand même, ça me paraît ouf qu’il n’y ait pas UN jeu qui, selon Professeur Oz, tienne la route tant au niveau gameplay que histoire.
      D’ailleurs, Professeur Oz, si le jeu vidéo ne trouve pas de bonne histoire selon toi, as-tu un exemple concernant le cinéma par exemple. C’est quoi une bonne histoire selon toi? Ses caractéristiques, ses ressorts, son développement?

      • Anfalmyr
        Anfalmyr 02/04/2015 at 15:39 - Répondre

        c’est sympa ce ton condescendant, j’aime bcp :/

        • Yetcha
          Yetcha 02/04/2015 at 16:06 - Répondre

          Ah ça c’est le problème de l’écrit! Pardon! Mon ton, je vous l’assure, n’est pas du tout condescendant ouh là là non!!! Pas du tout pas du tout. Pardon si c’est passé comme ça.
          Il faut lire mon post avec un ton interrogatif et malicieux plutôt… La première phrase étant plutôt du genre, railleries entre potes mais vraiment rien de plus.
          PARDON PARDON!!!! Je voulais pas…………. :_(((((

        • Yetcha
          Yetcha 02/04/2015 at 16:11 - Répondre

          Je veux juste avoir plus d’informations et connaître les raisons du pourquoi du comment afin d’apprendre des choses sur le lien entre gameplay et histoire. Je me demandais ce que représentait une histoire digne de ce nom (intonation interrogative sans supériorité aucune) pour Professeur Oz, en prenant pour exemple ciné, littérature ou BD, un autre medium en sorte. JE VOUS AIME!!!!

          • Loupign
            Loupign 02/04/2015 at 19:01 -

            Nous aussi, on t’aime t’inquiète :D

          • Yetcha
            Yetcha 02/04/2015 at 20:22 -

            Ah ouf, j’ai eu drôlement peur là…

          • Professeur Oz
            Professeur Oz 02/04/2015 at 23:13 -

            Moi je vais aimer te défoncer dans ma réponse :D

    • Gerfaut
      Gerfaut 02/04/2015 at 19:37 - Répondre

      Je nous ouvre un petit topic sur le forum pour discuter du sujet, j’ai quelques remarques à apporter à la discussion
      http://lacazretro.fr/forum/blabla-jeux-video/histoire-vs-gameplay-dans-le-jeu-video/#p13527

      • Professeur Oz
        Professeur Oz 02/04/2015 at 21:32 - Répondre

        Bon ben plutôt que de répondre ici, je vais aller le faire dans le topic que Gerfaut a ouvert parce que j’ai des trucs à dire et des culs à botter :D

  24. RetroBob 03/04/2015 at 09:04 - Répondre

    Pour preuve que ce jeu m’étonne toujours dans ses secrets: je m’étais toujours convaincu que pour détruire la carapace du crabe, il fallait utiliser les bombes, et là je découvre que c’est bien plus simple avec le marteau!

    Pour l’histoire des cheveux roses, je n’ai jamais vraiment fait attention.

    Par contre techniquement, personne n’a mentionné l’utilisation de la 3d (la triforce et les cristaux renfermant les princesses) sans chipset superFX.
    Tout comme il est dit pour le mode 7, c’est utilisé à petite dose, et à bon escient.

  25. Banben 04/04/2015 at 06:32 - Répondre

    J’ai enfin le réponse au sujet de la salle secrète de ce jeu!
    J’avais fini par croire que je l’avais rêvé.
    Je suis tombé dedans quand j’étais gamin mais dans mes souvenirs il s’agissait de « la salle secrète de Sahasrala » (version française)
    Ils ont sans doute changé le nom pour la localisation française?

  26. Cybernemrod 13/04/2015 at 08:12 - Répondre

    Je viens enfin d’écouter le podcast. Excellent comme d’habitude. Seul ajout que j’aurais fait, parler des personnages secondaires qui donnent énormément de vie à l’univers: le vieillard alcoolisé du Village Kokorico qui pleure au tout début du jeu la disparition de son fils, qui se révèlera bien plus tard être le joueur de flute dont on obtiendra l’ocarina dans le deuxième monde, le « vieil original près du désert, qui se la joue « peace » mais dont on découvre que c’était le plus grand des voleurs, le forgeron qui a perdu son frère, les deux jumeaux qui ne se parlent plus dans la maison près de la bibliothèque…

    • Loupign
      Loupign 13/04/2015 at 18:39 - Répondre

      Exact, tous ces personnages donnaient un vrai plus par rapport au premier Zelda que j’ai connu avant celui-ci.

  27. sseb22 23/07/2015 at 11:33 - Répondre

    J’écoute enfin ce podcast et je ne peux évidemment résister à vous faire partager ma découverte du jeu et une petite anecdote personnelle.

    Tout d’abord, vous devez savoir que Zelda 3 est mon épisode préféré de la saga (http://www.senscritique.com/liste/Mon_classement_des_Zelda/1795), que je l’ai fini au moins 5 fois en français, anglais, japonais,…

    Mais pour moi, tout commence en 1992, à la sortie française de la SNES en avril. Je l’avais eue à sa sortie car toute autre perspective m’était inconcevable (à mon réveil le lendemain matin, je pensais que j’avais rêvé l’avoir achetée, mais non, c’était bien réel !!). Et comme ça a été dit dans le podcast, les previews et les tests de la version japonaise faisaient qu’on avait non seulement entendu parler de ce nouveau Zelda en France mais que je l’attendais déjà comme un petit fou. Donc, à l’été 92, quand mon ami de vacances d’été m’avait montré la version japonaise, j’étais trop content. Tellement enthousiaste que j’avais refusé de jouer avec lui dans cette version à laquelle je ne comprenais rien pour avoir le plaisir de la découvrir en français.

    Toujours durant ce même été, mes parents et moi partirent faire un voyage aux Etats-Unis (New York, Las Vegas, San Francisco, Los Angeles,… mais vous vous en fichez avec raison). Là-bas, je demandais bien sûr des jeux pour ma SNES. Je réussis à en négocier âprement 3 : Street Fighter 2, Pilotwings et… bien sûr, j’avais d’abord attrapé Zelda 3 pour une sorte de trinité ludo-numérique mais… mais… du haut de mes 13 ans, j’ai eu trop peur de ne pas assez bien comprendre l’anglais. Je reposai la cartouche pour me rabattre vers….. Rival Turf !!! Oui, vous avez bien lu !!
    En retrouvant les dates, je m’aperçois maintenant que j’aurais pu avoir TMNT4, Mystical Ninja ou Contra 3 (parmi ceux non encore sortis en France) mais non, RIVAL TURF !!!…. Mais bon, mon attente n’aura duré qu’un mois ou deux jusqu’en septembre de la même année, donc ça va.

    Et là, ce fut l’extase.. sauf sur un point.
    Je ne sais pas si vous vous souvenez de ça mais on avait entendu dire plusieurs fois qu’il y avait carrément 2 quêtes entières dans ce Zelda, que c’était formidable, que la durée de vie était magistrale (même si à La Caz, il y en a qui l’ont plié en même pas 24 heures),…
    Donc, tout de suite, je pense à la deuxième quête du premier Zelda : on fait les 9 palais, on finit le jeu, le générique de fin intervient et c’est reparti ensuite pour 9 nouveaux palais disposés différemment sur la même carte de l’Overworld.
    Et donc, quelle déception quand je me suis aperçu que les 2 quêtes en question n’étaient « que » celle des 3 colliers puis celles des 7 cristaux….

    Mais ne vous inquiétez pas, je m’en suis remis et ce Zelda est bien sûr en bonne place dans mon top des meilleurs jeux de tous les temps (sans classement, trop dur)
    http://www.senscritique.com/liste/Top_Jeux_Video_de_tous_les_temps_toutes_machines_confondues/564

Laisser un Commentaire