Émissions, Podcasts » Épisode #60 : Worms

Aujourd’hui nous vous présentons notre soixantième Podcast de La Caz’ Retro,  nous allons parler de Worms !

Cette semaine, c’est Glandouf qui a trouvé le sujet de l’émission, en effet l’énigme faisait référence aux Fab Four, une équipe de Worms pré-éditée dont les personnages portaient les noms des membres du groupe des Beatles ! D’où la reprise de leur célèbre cover d’album agrémentée d’armes meurtrières.

 .

AVEC

        

160494    

 .

INVITÉ

bibi

 .

Bonne Écoute à tous et n’hésitez pas à nous faire partager vos propres souvenirs de ce jeu !

 .

Worms

Téléchargez le Podcast « Clic Droit Enregistrer Sous »

.

Téléchargez la Revue de Presse

(source : abandonware-magazine)

.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+
La Caz Retro La Caz Retro

La Rédaction

Commentaires:

24 Commentaires

  1. Oursique
    oursique 02/12/2014 at 10:19 - Répondre

    Moi trouver la réponse à l’énigme ? « Stu-pid… » :-)

  2. DaftPakkun
    DaftPakkun 02/12/2014 at 11:55 - Répondre

    Aaaaaah Worms. Au début, tu te dis « mais c’est quoi cette daube », puis après quelques minutes, tu comprends que tu es en train de jouer à une tuerie. En même temps, à cette période, c’est la fête à la 3D et les jeux pixelisés n’étaient pas à la mode.

    Bref, Worms, premier du nom. Je l’ai découvert tout d’abord sur Saturn. Puis avec des potes, on l’a poncé sur PC. Des énormes fou rire : je me rappellerai toujours de la première fois où j’ai testé le « Kamikazing ». Pas grand chose à ajouter sur ce qui a été dit sur le podcast.
    Juste un pti ajout. le concept sadique du « Bobby trap », les caisses d’armes qui sont en fait un gros piège tel un cadeau de Schtroumpf farceur qui font souvent de belles réactions en chaines (tu exploses, ca t’envoie vers une mine, tu re-explose, ton worms meurt et fait exploser 2 worms qui étaient trop près du gouffre).
    Un autre ajout. Comme vous l’avez dit, les niveaux sont générés aléatoirement. Je me rappelle que chaque niveau avait un nom en hexadécimale. Il était possible de jouer à des niveaux spéciaux en écrivant par exemple « team17″, « microprose » (Pr Oz a évoqué ce niveau), « car », « hell ». « artic », …

    Les sons des Worms, mythiques ! Il y avait des Worms spéciaux dans le mode challenge comme le Worms de James Brown qui disait « Whaaaaaa »,  » I feel good », « get on up ».
    Puis vint Worms 2 et rapidement Armageddon qui est, je trouve, la version la plus fun de la série. Les Worms sont plus beaux mais c’est surtout l’arsenal qui change tout. Vous avez évoqué la fameuse « Holy Grenade » (AAaaaaléluiaaaa ! ) de Holy Graal des Monty Python.
    Il y a aussi le super Mouton qui est la version améliorée du simple mouton de Worms 1. Oui dans cet épidose tout était configurable (les dommages, le souffle de l’explosion, …). Les épisodes suivants étaient soit du rechauffés, soit vraiment pas fun. L’épisode en 3D m’a lui très déçu.
    Concernant les ptis jeux inspirés, Mikado a parlé des forks en temps réel. Moi de mon côté, je suis un gros fan de Liero que j’ai découvert dans un CD de Joystick. J’y ai passé des dizaines d’heures avec un pote. Le jeux est aussi moche que Worms 1 et se joue qu’en local sur le même écran. L’ecran se splitte quand les worms se s’éloignent (à la DBZ). Tu avais une multitude d’armes qui se rechargeaient au bout d’un certain temps entre chaque tir, suivant l’arme. Tu pouvais réduire ce temps de rechargement quitte à donner une version ultra bourrine en mettant un temps de recharge nul. Ton perso se mettait par exemple a lancer des centaines de mines ou de Banana Bomb, (je vous laisse deviner que le décor était consommé en quelques minutes).
    Mikado, si tu veux à l’occaz on se fera ça ^^
    Il y a eu ensuite une suite avec un mode online de Liero.
    Bref, encore un excellent épisode de la Caz

  3. Johnny McFly 02/12/2014 at 13:53 - Répondre

    Je me rappelle des parties de Worms 4 Mayhem sur ps2.
    C’était tout simplement génial et avec une ambiance très fun. Seul défaut selon moi, le fait que l’on ne pouvait jouer qu’avec une seule manette, il fallait se passer la manette chacun sous tour.

  4. VegaBiggs
    VegaBiggs 02/12/2014 at 16:40 - Répondre

    Mon arme préférée : la dynamite ! Il faut la déposer au nez et à la barbe de son adversaire, elle fait 60 pts de dégâts avec un gros rayon d’action alors il faut vite se barrer après l’avoir posé, on a que quelques secondes ! (mention spéciale aux sauts ratés pixelperfect)
    La combinaison avec le jetpack est géniale, tu te prends pour un livreur.

  5. Jeem 02/12/2014 at 20:13 - Répondre

    Ah worms ,que de bons souvenirs de parties interminables et endiablées , et que de bidouille aussi , on pouvait créer ses niveaux a partir d’une image et changer les sons sur la première version dos , qui restera ma favorite pour sa simplicité ,l’équilibrage des armes et son moteur physique , curieusement la pâte graphique ne jamais dérangé , au contraire , faut dire que j’avai commencé avec Gorillas ,en basic .

  6. spoulin23 02/12/2014 at 22:40 - Répondre

    Vous dites à plusieurs reprises que worms est le premier de son genre, mais jetez un oeil à « Scorched, mother of all games ». C’est venu environ 5 ans plus tôt si je me souviens bien :)

    • Anfalmyr
      Anfalmyr 02/12/2014 at 22:54 - Répondre

      à aucun moment on ne dit que Worms est le premier de son genre :)

    • Professeur Oz
      Professeur Oz 03/12/2014 at 12:35 - Répondre

      Oh merde, je ne savais pas qu’il y avait pire que Worms graphiquement :D

  7. PuNkY 03/12/2014 at 02:24 - Répondre

    Content d’entendre l’ami et ancien collègue testeur vidéo Bibi300 ici !

  8. spoulin23 03/12/2014 at 14:46 - Répondre

    C’était super bon scorched.. Le nuke était juste enooorme :)

  9. Chuko 03/12/2014 at 17:03 - Répondre

    Moi Worms, c’est sur Playstation que je l’ai découvert avec l’excellent Worms Armageddon. Je suis ensuite passé à Worms 3D qui malgré les critiques reste très fun à jouer selon moi, le passage à la 3D est en tout cas plutôt réussi.
    Mais c’est surtout sur Nintendo DS que j’y ai joué, le worms open warfare 2, quel jeu !
    Son gros point fort est que vu que c’est un jeu qui se jour au tour par tour, on peut y jouer à 4 avec une seule cartouche et une seule console portable donc, je vous dis pas les délires au lycée, dans le bus, etc. Voilà, je suis nostalgique maintenant, :S

  10. Chris_Highlander
    Chris_Highlander 03/12/2014 at 19:31 - Répondre

    J’avais connu Worms et joué au Director’s Cut sur mon Amiga 1200 AGA :)
    Il me semble que j’y avais joué ensuite sur Saturn avec mes frangins mais j’ai un doute…

    • Professeur Oz
      Professeur Oz 03/12/2014 at 19:43 - Répondre

      EH LES MECS, ON EN TIENT UN QUI CONNAIT L’AGA :D

  11. Lapino
    Lapino 09/12/2014 at 15:23 - Répondre

    Bon ben les mecs, une seule idée me vient en tête à l’issue de cet excellent podcast : mais comment ai-je pu passer à côté de ça ?

    Worms, je connais évidemment de nom, de réputation, et pour l’avoir essayé, juste une fois, au cours d’une soirée multijoueurs mais pendant laquelle nous étions vraiment trop nombreux pour jouer dans de bonnes conditions. La sauce n’a pas pris et je n’y ai pu jamais goûté..

    Pourtant, quand je vous écoute, je me dis qu’il aurait eu parfaitement sa place au milieu des Goldeneye, Conker, Bomberman, Micromachines, Timesplitters 2 et autres Chu-Chu Rocket, eux qui faisaient l’unanimité dans mon groupe de potes geeks de l’époque.. Il avait visiblement toutes les munitions pour se faire une place… Dommage.

    Un grand regret au final… :(

    • Anfalmyr
      Anfalmyr 09/12/2014 at 15:34 - Répondre

      tout à fait :)

    • Loupign
      Loupign 10/12/2014 at 18:05 - Répondre

      Idem, je suis passé à côté de la licence même si j’en connaissais le potentiel

  12. ElRabbit
    ElRabbit 11/12/2014 at 12:19 - Répondre

    Le blitz basic, ce n’est pas l’art de coder vite mais plutot un langage à part entière. Ok, ok, on peut coder vite en Blitz mais tout de même. En gros c’est un langage de la famille des BASIC pour Amiga (à l’origine) et Windows, puis plus récement pour Linux.
    L’AGA c’est le chipset graphique des Amiga 1200, 4000 et CD32.
    Il succède à l’OCS et l’ECS.
    Cela étant, vous m’avez donné une envie folle de retrouner jouer avec des vers guerriers.
    Super podcast.
    La caz retro,
    c’est pas pour les nigauds.

    • Loupign
      Loupign 11/12/2014 at 18:02 - Répondre

      Oh je note un certain talent pour la rime ;)  » La caz retro, c’est pas pour les nigauds. »

    • Professeur Oz
      Professeur Oz 11/12/2014 at 19:22 - Répondre

      tiens c’est exactement pour ce genre de précisions qu’on aime bien les commentaires. On n’a pas vraiment les compétences pour être pertinent sur ce genre de choses.
      Thanks ^^

      • ElRabbit
        ElRabbit 12/12/2014 at 01:17 - Répondre

        Et nous on vous aime pour le fun en barre que vous nous donnez.

    • youen 20/12/2014 at 08:06 - Répondre

      La photo de la box blitz basic piqué sur un forum : http://img88.imageshack.us/img88/7599/blitzbasic2.jpg

      Edité par Acid software qui avait fait skidmarks (un jeux de voiture en 3d iso bien fun sur amiga).

      Je dois encore avoir la boite qui traine chez mes parents.

      En fouillant sur internet j’ai découvert que le succeseur de blitz basic est Monkey X. (cité dans des interview de Frédéric Reynald pour prototyper des concepts de jeux) (http://www.blitzbasic.com/ )

  13. youen 20/12/2014 at 15:33 - Répondre

    Re… le armageddon est à 3,74 € sur steam en ce moment.

    • Anfalmyr
      Anfalmyr 20/12/2014 at 23:29 - Répondre

      ça passe après l’offre Team 17 du Humble Bundle, j’espère que tout le monde l’a déjà récupéré là bas :)

  14. youen 21/12/2014 at 09:51 - Répondre

    J’avais un peu de retard sur les podcasts ;-)

Laisser un Commentaire