Émissions, Podcasts » Épisode #107 : Resident Evil 4

Aujourd’hui nous vous présentons notre cent-septième Podcast de La Caz’ Retro, nous allons parler de Resident Evil 4 !!

Cette semaine, c’est Glandouf qui a trouvé le sujet de l’émission, en effet on pouvait retrouver l’inventaire de la malette qu’il faut gérer comme un Tetris.

A cette époque : la couverture de Joypad mentionnée dans l’émission.

Liens mentionnés : RE4 HD Project, RE4 Zeebo, Pub RE4 Ina

 

 .Bonne Écoute à tous et n’hésitez pas à nous faire partager vos propres souvenirs !

 .

AVEC

    

       

 .

Resident Evil 4

Téléchargez le Podcast « Clic Droit Enregistrer Sous »

 .

REVUE DE PRESSE

CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR LANCER LE DIAPORAMA

residentevil4

(source : abandonware-magazine)

Téléchargez la Revue de Presse

 

crédit musique générique LaCaz’Retro : Welcome to the Retro Zone by Izioq© ( http://izioq.bandcamp.com/ )

 .

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+
La Caz Retro La Caz Retro

La Rédaction

Commentaires:

5 Commentaires

  1. Julien 09/05/2017 at 14:53 - Répondre

    Encore un tres bon podcast, merci beaucoup !

    Entierement d’accord avec la plupart des points souleves lors de l’emission.

    En ce qui concerne la maniabilite, la version Wii avec son combo nunchuk / wiimote marche (etonnement) bien.

    Je me souviens avoir beaucoup aime la palette de couleur tres terne, presque delavee, son village centre autour d’un edifice religieux, et des pecores pas tres propres. La comparaison avec Lovecraft est tres judicieuse, avec les tetes tentaculaires a la Chthulu.

    Visuellement, et pour revenir sur les couleurs volontairement tres austeres (salut Paul !) j’ajoute juste Le Nom de la Rose de Jean-Jacques Annaud-1701-Dawn-of-Discovery.

  2. VegaBiggs
    VegaBiggs 09/05/2017 at 23:24 - Répondre

    ¡Detras de ti amigo !

    Je l’ai découvert sur un DVD de démo visuelles GC, ça faisait parti des titres qui m’ont vendu la console ! Il réalisait l’exploit de paraître encore plus beau que Rebirth alors qu’il était en 3D, la claque. D’ailleurs le village de Dark Soul III me fait penser à RE4 non ?

    Mais limité par mes moyens financiers, j’avais fait l’impasse à sa sortie, déçu que j’étais par RE1 GC. Le temps que j’amasse mes pesetas, il était sorti sur PC. Et puisque le contenu était plus important que sur GC, c’est cette version PC que j’ai pris et elle était satisfaisante. Par contre sur GC avec un écran cathodique, ça rendait mieux artistiquement.

    Dans RE6, qui a plus ou moins conservé le même gameplay, ont peut bouger tout en visant il me semble. En fait, tirer en courant casserait le jeu oui, mais le fait de pouvoir se mouvoir un minimum pour ajuster sa position, ça n’aurait pas été du luxe !

    On est d’accord, la première partie du jeu est de loin la meilleur, mais le rythme soutenu fait qu’on ne s’ennuie jamais. Et puis quand on croit qu’on arrive à la fin (rien ne nous indique notre pourcentage de complétion), bim on se retrouve au château ! Et encore après, un autre changement arrive. Au final le contenu de base sur GC était déjà bien fat !

    Bon du coup je me fais le HD Project en vous écoutant et… bordel cette maniabilité de merde ! C’est dommage mais je ne le conseillerais pas à un joueur d’aujourd’hui rien que pour ça.

  3. laguenille 14/05/2017 at 11:29 - Répondre

    Jeu plus que culte traité avec soin par la Caz! Moi ce que j’adore le plus dans ce titre c’est son côté jeu somme brassant tous un pan de la pop culture qui va du ciné des années 60/70 (voir plus avec les films de la Hammer) en passant par Aliens, body snatchers etc…un gros foutraque et qui arrive à ne pas être bancal malgré tout! Pour la maniabilité, elle ne me dérange pas car j’aime bien joué (rejoué) à un titre dans les conditions d’époque et puis ce côté rigide participe au maintien du stress que l’on éprouvé face à la horde d’ennemis du jeu. Bref du tout bon et une bonne émission

  4. Ffabyen
    Ffabyen 16/05/2017 at 12:55 - Répondre

    J’ai beaucoup aimé la comparaison avec Lovecraft et Innsmouth. Il existe un jeu sur Xbox qui reprend la trame de la nouvelle : Dark Corners of the Earth. On y retrouve son atmosphère pesante, avec ses mines patibulaires et ses ruelles décrépies.
    Pour ma culture, il faudrait que le finisse, ce RE4. Mais je n’arrive pas à accrocher. J’ai tellement adoré les 1ers RE et leur rythme lent.

  5. MacUser 16/05/2017 at 14:22 - Répondre

    Comme d’habitude un podcast bien sympa.
    Pour moi cet opus est le renouveau de la série. Il est dynamique avec une jouabilité excellente dont le le fait de devoir s’arrêter pour viser ne m’a aucunement frustré, juste stressé parfois car je savais que je n’avais pas le droit à l’erreur.
    Autant j’avais aimé le premier opus car il s’apparentait à, ce qui pour moi est un chef d’oeuvre du survival horror, Alone in the Dark (avant le genre était plus orienté pt’n click et donc moins « stressant »), autant j’ai vite trouvé les suites de RE lassantes.
    Il est vrai que les musiques ne sont pas forcément marquantes mais collent bien à l’ambiance, la seule que j’ai en tête est celle pour Léon en mode mercenaire, mode que j’aime bien car bien bourrin et on se croirait dans les films tels que « La Horde » ou « 28 semaines plus tard » (je n’ai pas votre culture cinématique des zombis des années 60/70 à part un ou deux films de Roméro ultra classiques et donc connus de tous).
    Par contre je n’avais pas remarqué que la difficulté augmentait suivant la précision des tirs, mais cela ne m’étonne pas, ce procédé était déjà très utilisé dans de nombreux FPS sur micro-ordianteur où le niveau de l’IA augmentait (et même pour certains régressait) suivant les statistiques du joueur, et pour certains il fallait cocher l’option pour que le niveau reste le même et ne s’adapte pas. Et même si sur console, cela n’était peut être pas la norme à l’époque, des jeux devaient sans aucun doute proposer ce genre de fonctionnalité comme le fait aussi Dark Savior sur Saturn, qui détermine le niveau du jeu suivant la facilité avec laquelle on fini la scène d’intro (en clair le temps écoulé).
    Bien évidemment, même si je possède le jeu sur PS2 en édition limitée avec son scénario en plus, je n’y joue que sur Gamecube (édition limitée elle aussi).

Laisser un Commentaire

Cliquez ici pour annuler la réponse.